mardi 22 juillet 2014

Balade Dans le village de Tar

Hier soir, pendant le repas, le papa m'a expliqué que le village s’apprêtait à accueillir les 27 et 28 juillet, le Drikung Kyabgon Chetsang Rinpoche. C'est assurément un grand événement pour le village qui ne comporte qu'une petite dizaine de maisons pour une cinquantaine d'habitants. Le papa m'explique que cela fait trois ans que le village se prépare à cette visite. Pour cela, le Lhakhang (chapelle) de Tar a été rénové de fond en comble et à cinq jours de cette journée historique, les travaux ne sont toujours pas terminés. Il continue en me disant que presque toutes les maisons du village ont été repeintes, le sentier qui traverse les gorges a quant à lui été refait entièrement etc ...... Inutile de dire que la tension commence à monter et le père me fait comprendre qu'il aimerait bien que je sois présent pour la fête. Je lui confirme que je serai évidemment bien présent, mais que je rentrerai à Leh pour aller chercher Jean-Louis, qui est lui aussi un ami de la maison. Le sourire du père me confirme qu'il appréciera beaucoup nos présences.



Ce matin, je vais voir les avancements des travaux au Lhakhang, pendant que le papa est occupé à tailler le haut du mat qui accueillera les drapeaux à prières devant le Lhakhang.





 Dans toutes les maisons, les préparatifs battent leur plein. Ici ce sont les cuivres qui sont astiqués afin qu'ils retrouvent leurs éclats d'antan.



Le chemin menant au Lhakhang est déjà bien tracé et le bâtiment ne manque pas non plus d'éclat tant à l'extérieur qu'à l'intérieur. 

  

La divinité qui trône au centre de la vitrine est Jigten Samgon, ou en sanscrit : le Bodhisattava Ratna Shri, fondateur de la lignée Drigung Kargyud.



 Lorsque je redescends, je me dirige vers la deuxième partie du village pour rendre visite à la femme avec qui Pascale à fait du yaourt lors de notre dernier passage.


Hélas, lorsque j'arrive, il n'y a personne. Ce n'est pas trop grave, je vais sûrement la rencontrer lors de la grande fête.




Quand j'arrive à ma guesthouse, Padmo est en train de griller de l'orge. Chaud et avec un peu de sel, c'est un véritable délice. Il ne manque que le chang, mais ça, ce sera pour ce soir !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire