dimanche 27 juillet 2014

Jour de fête à Tar

Comme promis, je suis retourné à Leh chercher mon ami Jean-Louis et nous avons embarqué avec nous, une autre touriste (Céline) qui désirait elle aussi assister à l'événement.
Chacun de nous a des petits cadeaux afin de contribuer à notre façon à la fête. 
Pour ne rien rater, nous sommes arrivés la veille des festivités. Aujourd'hui, tout le monde est sur son 31 pour accueillir comme il se doit le Rinpoche. Il faut dire que les habitants n'ont pas regardé à la dépense. Depuis le pont et jusqu'au village, le chemin est orné d'une multitude de drapeaux à prières. Le lhakhang est lui complètement terminé et l'appartement où va résider le Rinpoche durant ces deux ou trois jours, est lui aussi superbement décoré. Tous les grands stupas qui mènent à la chapelle, ont tous été repeint et le chemin presque dépoussiéré ! Tout le monde a voulu être présent pour cette grande fête. Les enfants et les amis sont tous là. La famille Kutipa est quant à elle au grand complet, c'est à dire les sept filles et le seul garçon de la famille sont présents. Pour moi, c'est une grande première de les voir tous réunis sous le toit familial.

Il est huit heures du matin et on vient me dire que le Drikung Kyabgon Chetsang Rinpoche est arrivé au pont de Nurla et qu'il ne va pas tarder à prendre le chemin des gorges. 
Ni une ni deux, je descends directement jusqu'au petit sanctuaire qui se trouve à mi-chemin. Une fois sur place, j'attends patiemment que le cortège arrive afin d'être prêt pour faire les photos. Le Rinpoche ne devrait plus trop tarder car j'entends les percussions résonner entre les parois des gorges.


Les musiciens et les femmes en habits traditionnelles arrivent les premiers. Suivent le Rinpoche et sa suite rapprochée, ainsi que les diverses personnalités du village. Bon pied, bon œil, le Rinpoche parait en pleine forme car c'est à pied qu'il fait le trajet malgré que les villageois aient mis un cheval à sa disposition. 

S'ensuit une petite halte afin de faire découvrir au Rinpoche quelque chose qui se trouve sur l'une des parois des gorges. Visiblement, tout le monde a l'air satisfait même si le Rinpoche reste pour le moins  dubitatif !! Moi-même, après avoir pris la photo, j'ai regardé cette paroi et je n'ai rien vu de spécial. Je me suis alors demandé si cet intermède n'était pas un prétexte afin de faire souffler le saint homme !!!!


Le village est à présent tout proche.



Les femmes ont formé une rangée d'honneur et portent toutes une khata entre les mains.
La Khata est un symbole de courtoisie et de bénédiction.
La remise de la khata répond à un code riche en signification. Par exemple, pour un grand lama ou un haut dignitaire civil, l'écharpe est offerte mains jointes à hauteur du front, avec une cérémonieuse inclinaison du buste. Le geste est alors un témoignage de respect et de bonnes intentions. Si la khata est rendue, son propriétaire la gardera car elle est désormais porteuse de bénédictions, comme un talisman. Si l'interlocuteur offre une écharpe en retour, c'est un gage de protection accompagné de voeux précieux.




Au village, le Rinpoche va pouvoir quelque peu se reposer tout en se désaltérant avec quelques verres de thé, avant de reprendre le chemin du Lhakhang.




Les fameuses coiffes couvertes de turquoises en forme de cabra sont sorties pour l'occasion. A noter que le poids des plus grosses fait généralement entre quatre  et cinq kilos. 


L'attente est un peu longue pour cette brave dame mais pour rien au monde, elle ne voudrait rater ce grand événement. Elle aussi a sa khata qu'elle tient précieusement dans ses mains afin de pouvoir la remettre au Rinpoche lorsqu'il passera devant elle. 


Tout cela est bien compréhensible car ce sera effectivement un grand moment dans sa vie déjà bien remplie. 



Fin de parcours pour le Rinpoche et sa suite.


Tout le village est à présent réuni sur les deux terrasses de Lhakhang. Il y a tellement de monde qu'il n'est pas évident pour moi de me frayer un chemin afin d'être à la meilleure place pour faire mes photos. 


Le Rinpoche va maintenant se rendre dans son logis pour prendre une collation, avant de se rendre au Lhakhang pour y faire une petite puja en guise d'inauguration.


Des assiettes garnies de riz sucré et de raisins seront distribuées à tout le monde.



Voici le Lhakhang dans sa nouvelle restauration.


Le Rinpoche a pris place sur le trône afin de présider la puja.
J'ai été autorisé à faire une photo depuis la porte de la salle de prière.


Le Rinpoche retourne dans son appartement pour aller cette fois prendre seul le repas de midi.


Le papa Kutipa est heureux de la tournure des événements.


Les habitants du village et leurs invités se réuniront pour prendre le repas tous ensemble accompagné de la suite du Rinpoche. 




Après le repas, il y aura même quelques danses traditionnelles





C'est ainsi que prendra fin cette première journée des festivités au village de Tar

Aucun commentaire:

Publier un commentaire