jeudi 14 décembre 2017

Et maintenant ............

La forme du prochain voyage comprendra toujours des treks et des découvertes bouddhiques, mais cette fois et probablement définitivement, nous allons repartir à deux c'est-à-dire Pascale (mon épouse) et moi. Ce changement vient du fait que Pascale aura, elle aussi, la grande chance de finir le boulot en avril 2018. La voie est donc grande ouverte pour faire de plus longs voyages ensemble, que les cinq semaines que nous avions l'habitude de faire auparavant.


Etant donné que nous voulons rester totalement libres de rentrer uniquement lorsque nous le déciderons, nous allons, pour ce futur périple, quitter Bruxelles avec seulement deux tickets d'avion en aller simple pour Leh, via Delhi. Une fois là-haut, nous avons déjà prévu de visiter les régions du Ladakh, Zanskar, Lahaul et du Spiti avant un retour pour Delhi pour nous envoler ensuite pour le Népal où nous projetons d'effectuer le tour des Annapurnas et le camp de base de l'Everest.
Puis, comme ce sera l'hiver dans cette partie du monde, nous rentrerons peut-être à la maison ou nous continuerons notre périple en Asie du sud-est avec, enfin, le Cambodge, voyage que nous avons dû postposer à deux reprises. Puis il y a le Vietnam, Laos .... etc, si notre envie de continuer est toujours aussi forte.
Il ne me reste maintenant qu'à construire ce projet.





dimanche 10 septembre 2017

Retour à Leh

La boucle de mes trois mois de voyage va prendre réellement fin. Cette fois, je rentre à Leh avant de m'envoler dans trois jours pour Delhi et Bruxelles.


L'ultime trajet se fera en camion ................


On the road again.





samedi 9 septembre 2017

Balade dans les alentours du gonpa

Aujourd'hui, pas de visite, juste une journée balade sur le hauteurs de Lamayuru.


 Je passe rapidement par le gonpa.





Même loin du tumulte des grandes villes, il y a quelqu'un qui est venu jusqu'ici avec une bombe de peinture.
Evidemment, ce tag est éphémère.



Dans cette grande plaine, deux femmes font de nombreux allers-retours.
Un peu intrigué, je vais jusque chez elles pour voir ce qu'elles font.
Lorsque j'arrive à leur hauteur, je constate qu'elles ramassent des bousses de yak.
La récolte fut tellement bonne, que trop de sacs sont remplis pour retourner chez elles.


Dans l'hilarité générale, je me charge d'un sac et propose d'aller le rapporter jusqu'à leur maison.


Mission accomplie et en guise de salaire, je reçois un bon thé au beurre salé.
Je promets aux deux dames de revenir l'année prochaine pour leur dire bonjour.
Le rendez-vous est pris et avant que je quitte la maison, l'une d'elle me dit de ne pas oublier de revenir. C'est promis et me voilà reparti vers les hauteurs !!!


Mais cette fois, je me dirige vers le Moon Land. Cette fois, je veux rester sur la partie se trouvant juste derrière le monastère.




Que cela soit en noir et blanc ou en couleurs, cela reste un spectacle fascinant.
Je rappele que ce grand cirque désertique est en fait un ancien lac asséché.


Mais soudain, j'entends un bruit de moteur qui semble venir de cette partie du Moon Land. Je suis estomaqué par ce que je vois ! C'est un bulldozer occupé à démolir une zone entière de ce décor lunaire. Ni une ni deux, je descends jusque là pour demander ce qu'ils font. Nous allons, me dit-on, construire ici des nouvelles chambres pour les moines du monastère. Cela semble incroyable mais que puis-je faire ?!
Je veux profiter de ce désastre pour essayer de trouver une pierre qui proviendrait des fonds de cet ancien lac. Trouver une pierre qui n'aurait jamais vu le jour me semble intéressant. Mais entre désir et réalité, il y a bien sûr un monde !!!
L'énorme machine va-t'elle m'aider dans mes fouilles ?
Le temps passe et aucune pierre n'apparait.
Au bout d'une demi-heure de grands coups de pelleteuse, le miracle arrive.
Celle-là, elle vient de la nuit des temps !


Je dis quand même merci au conducteur 'exterminator' pour la trouvaille et emporte la pierre comme un véritable trésor.
Puisque de toute évidence, une partie de ce Moon Land va être détruite, alors je vais une dernière fois la photographier.









Le tour du cimetière étant terminé, je vais jusqu'au shop de la fille Tharpaling.
Là, j'y retrouve Rigzing se préparant à retourner à la guesthouse pour la préparation du repas de ce soir.
Clic, clic et reclic pour la postérité. 



Cette photo date de juin, lors de mon premier passage ici, mais je trouve qu'elle est très représentative de cette dernière soirée que nous allons passer avec son mari.


Demain, aux alentours de midi, je partirai pour Leh.
Au revoir et à l'année prochaine, les amis Tharpaling.