jeudi 23 août 2018

Kaza - Komic - Kaza

Comme hier, nous n'avons pas su continuer le trek Gete - Komic  par la montagne, nous partirons aujourd'hui à la recherche d'un taxi pouvant nous y mener. Ce n'est pas aussi simple car les taxis sont bien là, sur le parking, mais nous ne trouvons pas un chauffeur. Nous rentrons dans le main Bazar de Kaza et en trouvons enfin un qui accepte de nous conduire à Komic. Les choses se bousculent un peu plus et nous voilà déjà dans son taxi, prêts à partir. Mais nous lui demandons de passer d'abord à notre homestay pour y prendre l'appareil photo et petite laine car Komic est situé à 4550m. 
Puis c'est la sortie de Kaza et la montée vertigineuse, longue de 26 kilomètres vers Komic. Le spectacle sur toute la vallée est à nouveau époustouflant. Dommage que le ciel soit un peu gris. 
Pendant une heure, la voiture gravit la montagne, lacet après lacet. En fait, nous restons toujours au-dessus de Kaza.





Puis des drapeaux à prières indiquent l'entrée d'une gorge. Nous apercevons d'abord sur un pic, un vieux gonpa abandonné, de la même couleur que la terre qui l'entoure. 



La gorge s'élargit et nous passons au-dessus du village de Hikkim, aux maisons dispersées. Ici aussi, le manque d'eau se fait sentir. Encore un petit col à passer et nous arrivons au gonpa rouge de Komic, situé sur un plateau, encadré de montagnes. C'est un gonpa qui se trouve parmi les plus hauts du monde. 


Nous en faisons le tour, avant d'y pénétrer. Un léopard des neiges empaillé nous accueille dès l'entrée. Mais la salle principale n'est pas visible pour les femmes. De plus, je ne peux pas y faire de photos. Quelques vieilles peintures dont 2 avec des femmes couchées surmontées de divinités. La salle des prières au 1er étage n'apporte rien d'intéressant. BOF ! Heureusement que le cadre dans lequel se situe ce gonpa, est magnifique.





Après un thé en compagnie de 3 motards français, nous redescendons vers Kaza avec un moine du monastère dans la voiture. Nous faisons une halte au vieux gonpa. Il est fermé, mais il est vide et des ruines l'entourent. Je prends le temps d'y faire quelques photos. Dommage que le soleil ne soit plus de la partie. On aurait mieux fait de s'y arrêter à l'aller !



Après avoir fait un tour dans ces ruines, nous prenons le risque d'aller au plus près des gorges, mais là, c'est déjà plus risqué. Même si j'aurais bien aimé descendre jusqu'à la grotte de méditation. 
Mais je ne suis pas encore prêt à la réincarnation !!!





Retour par la même route en lacets avec ce même panorama magnifique. Nous arrivons à 13h à la homestay où nous prenons un peu de repos. J'ai en effet, mal aux jambes et suis très fatigué.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire