mercredi 29 août 2018

De Lhalung à Tabo

Je me remets peu à peu de ma chute. J'ai pourtant encore bien mal mais heureusement, il n'y a rien de cassé et je peux marcher. Pas des kilomètres, mais pour aller jusqu'à l'arrêt de bus qui se trouve juste en bas de notre homestay, cela ira. 
Normalement, le bus doit démarrer à 8h, mais le chauffeur veut laver son bus avant de partir, avec de grands jets d'eau. Et c'est avec un certain retard que nous démarrons. 




Le bus descend par la route pour Kaza, en passant par deux villages. Vers 9h, le bus arrive au croisement avec la route principale.   










Là, il nous faut descendre pour prendre un autre bus qui va à Tabo.

Mais voilà, le bus est déjà passé et le suivant n'arrivera que vers 15h !!!!  
Nous patientons en bord de route dans un petit boui-boui qui sert du thé et des maggie et à côté d'un chop. Nous faisons quelques achats, qui nous aide à passer le temps. Mais les quelques rares voitures qui passent ne vont pas plus loin que le prochain village. Rien, absolument rien, ne va à Tabo. C'est incroyable, nous ne sommes qu'à 20 km de Tabo et nous allons devoir attendre, si tout va bien, quatre heures pour bouger d'ici. Entreprendre la distance à pied est impossible, j'ai vraiment trop mal à la jambe. 
A 13h, c'est la délivrance. Une voiture passe enfin et elle va à Tabo. 
En cours de route, nous comprenons pourquoi si peu de voitures sont passées par ici. La route a subi une avalanche de pierres et la route s'est transformée en un lit de rivière. Il faut bien un 4x4 pour passer cet obstacle de plus de 150 mètres de long. Après, la route reprend et en moins de 30 minutes, nous sommes à Tabo.

Sur place, nous avons un peu de mal à choisir une GH, car aujourd'hui, il n'y a que ça dans le village. Mais dans le lot, il y a à boire et à manger !!!! On s'arrêtera dans celle qui nous semble être le meilleur choix qualité prix.
On y mange un bout avant d'aller voir le gonpa.
La visite de ce très beau gonpa sera une petite désillusion car de gros travaux de rénovation sont entrepris et il est difficile, voire impossible, de faire des photos des différents temples.


Voici quand même les seules trois photos que j'ai fait cette année.


 Alors que lors de notre première visite, nous avions pu faire tout ça.

 
 



Comme quoi, il n'est pas toujours bon de retourner deux fois au même endroit ! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire