mercredi 1 août 2018

Dorzong / Enmu

Si nous avons fait parfois du taxi stop pour arriver jusqu'à Dorzong, à partir d'ici, il ne sera plus possible d'envisager ce genre de transport. Nous allons devoir compter à l'avenir que sur nos jambes et nos pieds, puisque dans quelques kilomètres, la route s'arrêtera définitivement. Du moins pour cette année-ci, car l'année prochaine, il sera possible de sortir de Zanskar par la route, confortablement assis dans un véhicule ! Aujourd'hui, ce n'est toujours pas le cas, alors il va falloir marcher d'abord jusqu'à Shade, si nous suivons notre programme. Et ensuite, jusqu'au Shingo La pour pouvoir sortir du Zanskar à Darcha.
La parenthèse faite, nous quittons aujourd'hui Dorzong pour rejoindre Enmu qui n'est qu'à deux bonnes heures de marche d'ici.


Bien évidemment, nous pourrions aller plus loin que cette étape. Mais il est impératif de faire le trajet Char / Phuktal en fin de matinée pour avoir une bonne luminosité pour pouvoir faire ses photos. Donc un petit arrêt à Enmu est idéal pour après, faire Cha et Phuktal dans des bonnes conditions.



Pour le moment, nous voyons la Starap qui est encore bien grise à cause des eaux boueuses de la Kargiak Chu qui se jette à Purne. Mais demain, le spectacle risque d'être tout autre. Nous aurons sûrement droit aux eaux d'un bleu turquoise à couper le souffle. 


Un peu comme celles que nous voyons pour l'instant sur ces deux photos.
Cela donne bien sûr envie d'être déjà demain.
Inutile d'être pressé, le spectacle vient à qui sait attendre !! 


Alors pour l'instant, nous marchons d'un pas léger puisque Enmu n'est plus très loin. 



Voilà d'ailleurs, de l'autre côté de la rivière, les champs du hameau de Tsetan et sur la photo du bas, on aperçoit déjà Enmu.



Notre étape se fait, dans ce qui était jadis, un hameau de trois maisons. Aujourd'hui, avec la route qui y passe déjà, ce hameau a plus-que doubler d'habitants.
Nouvelle maison ou pas, moi, quand j'y passe, je m'arrête toujours dans la même. 
Pas besoin de changer d'auberge quand on y est bien !  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire