mardi 16 octobre 2018

De Jiri à Shivalaya

La nuit fut mauvaise. A 2h du mat, je me suis souvenu que j'avais fait sécher mon couteau sur le rebord de la fenêtre dans la chambre à Katmandou. Je vérifie et en effet, je n'ai plus mon couteau avec moi. Et Pascale n'a pas vérifié le chambre avant de la quitter. J'en suis donc quitte. c'était bien la peine de le faire aiguiser !!

Nous quittons Jiri à 9h par la route. Et quelques centaines de mètres plus loin, nous prenons un chemin sur la gauche où nous croisons 2 jeunes filles qui nous confirment que  c'est le chemin pour Shivalaya. Cela grimpe mais pas trop. Les paysages sont beaux, hélas le sentier traverse de nombreuses fois la route principale. 

Nous poursuivons notre grimpette jusqu'au village de Mali qui se trouve tout en haut. C'est ensuite une descente de plus d'une heure sur un sentier tortueux.  J'ai un peu difficile à respirer car la végétation est luxuriante. 






Finalement, nous arrivons à un pont pour traverser la Yelung Khola où nous pique-niquons. 




Nous longeons la rivière sur un terrain plus ou moins plat et arrivons à Shivalaya à 15h. Un pont pour traverser la rivière et nous y sommes. C'est la fête au village et la foule s'est agglomérée pour voir le tournoi de volley-ball. 

Il faut passer au contrôle d'entrée pour le parc National Gandishankar. A l'office du tourisme de Katmandou, on nous avait donné le prix de 2260 NRS par personne. Mais depuis hier, le 15/10, les prix ont changé et chaque touriste doit débourser 3000 NRS. Je ne suis pas trop d'accord et je le fais savoir en montrant les papiers que j'ai reçu de l'office du  tourisme à Katmandou. Le percepteur me montre alors les documents officiels dont lui doit tenir compte dès à présent.



Il faut savoir que le trajet de Shivalaya dans le parc ne fait pas plus de 5 km. A 3000 RNS, c'est plus cher qu'une autoroute en France. Là, le brave homme ne comprend pas, mais c'est pas grave !!!!
Puis il me dit que ce sont les ministres qui ont décidé de mettre toutes les entrées des parcs à 3000 NRS et qu'ils ne connaissent pas le tracé de tous les treks. Ben oui c'est comme dans tous les pays, il est plus facile d'inventer des lois à la noix de coco, que de se renseigner. Ici en l’occurrence, il s'agit d'une augmentation de 30% !!!! 
 Comme je ne veux toujours pas payer, il téléphone à Katmandu, pour expliquer le problème. Sur ce, je reçois la communication et un homme m'explique que le Népal est dans la zone rouge et que des fonds doivent rentrer et que ces fonds vont venir du tourisme !!
C'est de bonne guerre et je raccroche le combiné.

Là, c'est mon côté rebelle qui fait surface et je dis à Pascale que je compte passer demain matin en évitant le contrôle. En faisant un tour dans le village, j'ai en effet trouvé un chemin à l'arrière des maisons pour éviter le check point. Ce sera ce chemin là que l'on prendra demain à 4h.
Nous prévenons notre hôtelière que nous partirons très tôt demain matin et que nous voulons déjà payer notre nuit d'hôtel. Faut quand même rester honnête jusqu'au bout.
Au soir, un bus arrive à Shivalaya et des touristes en descendent. Je leur demande s'il arrivent de Katmandou ? Oui !! .....et comment avez vous eu vos tickets de bus ? Cà, c'est l'agence qui s'en est occupée. Là je comprends mieux comment ils ont eu des places. C’est alors qu'une des passagères me dit : Oui mais nous avons mis 15 heures pour arriver ici !!!! C'est alors que je me suis dit que notre solution était encore la meilleure, même pour 15000 NRS. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire