mercredi 17 octobre 2018

Départ sur la pointe des pieds de Shivalaya pour Bhandar

Lever à 3h45. Nous fermons les sacs le plus doucement possible afin de ne pas réveiller tout le monde et nous quittons notre GH sur la pointe des pieds (et avec des bottines, ce n'est pas le plus simple !!). Nous nous dirigeons vers le chemin menant entre les maisons et ensuite à la rivière où il y a un petit pont de bois. Afin de ne pas se retrouver dans l'eau, nous allumons une de nos lampes frontales, ce qui n'est pas très discret (mais bon, un plouf ne le serait pas non plus !!). Après le passage du pont, nous longeons la rive pour retrouver le chemin menant à Bhardan. Tout ça pour ne pas se faire remarquer par le gardien / receveur de la taxe pour entrer et faire seulement les 4 à 5 km dans le Ganrishankar Conservation Area.
Ici le chemin monte rapidement et nous sommes obligés d'allumer les lampes frontales car le terrain est fort accidenté. Cela ne pose plus de problème puisque nous sommes maintenant cachés par la forêt. 
A 4h30, nous faisons une première pause car nous ne sommes plus en vue de Shivalaya. Je dis à Pascale que l'affaire est dans le sac et que nous allons pouvoir faire ce petit bout de chemin tranquillement dans le parc.




Mais un chien commence à aboyer et nous reprenons notre ascension à travers champs et maisons dispersées, puis c'est la forêt. A 5h, on arrive sur un plateau où nous faisons notre deuxième stop. assis sur un muret. Nous attendons la levée du jour et la forêt commence à s'animer. 



A 5h30, on reprend notre chemin qui continue à monter. Nous arrivons au village de Damdamda à 6h30 et nous nous arrêtons à un lodge pour prendre notre petit déjeuner bien mérité. 



Après s'être restaurés, nous poursuivons notre chemin qui continue à grimper, malgré quelques faux plats et de passages dans des villages dispersés.
Vers 10h30, nous arrivons à Deurali où nous entrons prudemment afin d'éviter tout contrôle. Mais il n'y a rien et il ne peut rien y avoir puisque nous sommes déjà en dehors du parc national. Après un thé à une terrasse, nous longeons de nombreux murs manis pour ensuite descendre pendant plus d'une heure vers Bhandar. 



Personnellement, je trouve que les sculptures sont particulièrement bien soignées.



......... Pascale me dit qu'elle a mal aux genoux. Je lui réponds par une plaisanterie : ceux qui nous regardent doivent penser aux vieux qui descendent les marches d'une maison de retraite !! 


Nous continuons la descente et un vieil homme vient vers nous en se plaignant d'une blessure dans le dos. Je mets ma casquette d'infirmier et soigne sa blessure avec isobétadine et sparadrap.
Vers 13h, nous nous installons au lodge Shobba, situé en face du bureau de police.
Après s'être sustentés d'un macaroni au fromage de nak, Pascale fait une petite sieste. 



Quand à moi, je vais me balader jusqu'au monastère où j'assiste à une puja. 
Dans l’enceinte se trouve deux vieux stupas forts abîmés suite au tremblement de terre.  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire