mardi 15 octobre 2019

De Thame vers le Bigphera Go Shar

Dans mon premier projet des trois pass, je voulais y ajouter le Tesi Lapsa pour rejoindre le Rolwaling et à terminer à Dolakha. Mais on m'a vite fait comprendre que ce trek est impossible à faire seul. Comme, de plus, je ne voulais pas trimbaler une tente durant tout le circuit, j'ai donc laissé tomber cette très mauvaise idée.
C'est donc avec intérêt que je vais aller voir le fond de la vallée, avec la vue sur le Bigphera Go Shar en toile de fond. Je n'irai pas plus loin pour voir le Tesi Lapsa. 

Même départ que hier, direction le gonpa.



Ce n'est qu'à partir du monastère que je vais réellement entrer dans la vallée.


De là, j'entame une montée progressive qui longe une moraine décorée de nombeux buissons, allant de la couleur verte au rouge.

 

Au plus haut du chemin, juste avant de redescendre dans le lit de la rivière qui coule dans la vallée, j'ai une vue sur les hauts sommets du Khumbu.


Dans la vallée, il y a de-ci de-là quelques Kharka. Pour le moment, ils sont vides mais plus loin, j'en trouve d'autres qui sont occupés.




Avant d'arriver à Tengpo (Thyangho), je dois traverser un grand plateau, qui peut être totalement inondé par temps de grosse pluie. Aujourd'hui, ce n'est pas le cas mais je dois quand même passer plusieurs fois le cours d'eau qui serpente un peu partout.


Lorsque j'arrive au Kharka de Tengpo, je dépose mes batons et je continue ma progression vers le glacier du Bigphera Go Shar  qui se raproche de plus en plus.


Là-haut, je ne trouve que des Kharkas.



Ayant toujours aussi envie de continuer mon avancée, j'arrive cette fois à un Kharka où j'entends des bruits de voix.


Je passe la porte et on m'invite à m'assoir pour prendre une collation.
Je recois deux grands verres de lait. Un véritable délice.
On me propose aussi un bhat dal que je refuse, ne voulant pas abuser.



Je salue tout le monde et paye par la même occasion mes deux verres de lait. 
Puis je continue mon chemin encore et encore.
Les dzomos sont maintenant un peu partout dans le paysage.


Il y en a même une qui pense que c'est déjà l'heure de la traite !!


Ce sont des bêtes imposantes, mais nullement agressives, ni même peureuses. 
On voit bien que celles-ci ont l'habitude des hommes.


Le chemin qui part vers le Tesi Lapsa est encore bien tracé.


Autour de moi, la vue des pics blancs se multiplient et grandissent encore plus.



Le glacier est maintenant au plus près. Je n'irai pourtant pas plus loin.
Je regrette d'avoir dit au lodge de Thame que je reviendrais pour dormir.
Il faut donc bien que je rentre car aussi non, je suis certain que je serais resté ici une nuit.
....... pour aller plus loin le lendemain.


Je fais demi-tour avec regret.



Dernier regard vers ces géants.


Ce fut une belle journée.


Demain, direction Kongde.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire