vendredi 18 octobre 2019

De Kongde à Benkar

Bon, si je suis venu si haut, à 4250 mètres, c'est évidemment pour voir le paysage que j'avais vu sur un poster. Mais avec le brouillard qu'il y avait hier soir, je n'ai vu que dalle.
Voici le poster en question.


Alors ce matin, je me lève de bonne heure, d'abord parce que c'était convenu comme cela avec les responsables du lodge, puis parce que je veux quand même observer cette vue imprenable sur toute la chaîne de l'Himalaya avec l'Everest, le Lhotse, le Makalu, le Cho-Oyo, le Gyajung Khanget ou encore l'Ama Dablam. Le tout combiné avec une vue extraordinaire sur la vallée du Khumbu.

Je me réveille plein d'espoir. Inutile de passer par la douche puisque l'eau est froide, ni au restaurant. Je referme directement mon sac et je vais immédiatement jusqu'aux drapeaux à prières aperçus, hier soir, dans la brume.


Là, je rejoins les préparateurs de l'évènement qui aura lieu à l'hôtel. Ils me proposent de faire des photos de moi avec au fond le Kongde Ri (6168 m).
Dommage que les chambres soient si chères, je me serais bien vu rester ici un jour ou deux afin de gravir quelques mètres de plus pour aller découvrir les lacs situés plus haut.


Les gars sont sympas et ils m'expliquent que la conférence qui aura lieu ici, c'est sur les effets du réchauffement climatique et que l'évènement sera réhaussé par plusieurs ministres du gouvernement. Je comprends dès lors beaucoup mieux pourquoi on préfère me voir partir avant qu'ils arrivent !!!


Le moment est bon pour faire les photos qui me manquent.



 Malgré que le paysage reste un peu brumeux, je parviens quand même à faire mes photos souhaitées.


Mais je devrai être patient pour avoir enfin la meilleure possible.
Elle n'est pas ce que j'aurais espéré, mais bon, comme dirait l'autre, on ne peut pas tout avoir, une chambre de luxe pour pas un balle et en plus des bonnes photos !!!!!



Cela fait, il est temps de redescendre car c'est un plongeon de 1620 mètres que je vais faire avant d'arriver dans la vallée.

Les premiers invités arrivent depuis Lukla.
Puisque l'hélico fait quand même des allers-retours, ne me prendrait-il pas jusqu'à Lukla ?!!


Trop peur de vouloir abuser, je descendrai à pied.

 

Exercice forcément compliqué pour mes genoux qui ne demandaient pas une telle épreuve.
 

Le rapace est d'ailleurs déjà au-dessus de moi au cas où !!!



 Je mettrai 4 heures pour arriver en bas.
A Tok Tok, je fais contrôler mon Entrance Fee et je retourne vers Namche pour m'arrêter chez mon ami à Benkar.


Kongde est dans la poche.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire