mercredi 18 juillet 2018

Zangla - Padum

Ce matin et après deux jours de flânerie à Zangla, nous partons pour Padum. Nous avons été informé que le Dalaï Lama, après sa visite dans la vallée de la Noubra, avait changé son programme pour venir, sûrement, nous dire bonjour au Zanskar !!!!!
Ce matin, Jean se lève tôt pour nous dire au revoir. A 7h30, le taxi collectif démarre pour un trajet d'à peine une heure pour rejoindre la capitale du Zanskar. Avant, il fallait bien plus de temps, mais la nouvelle route change tout.
Arrivés à Padum, nous allons boire un thé chez l'arabe (encore un ami de longue date), puis nous nous rendons à la guesthouse Mont Blanc où nous retrouvons la patronne.
Pendant que Pascale se repose, moi je fais la lessive, il faut bien être clean pour le Dalaï Lama. La lessive terminée, nous allons chez Tashi Falcon où on nous annonce qu'il est parti à un mariage. Pff. Nous devions parler avec lui de l'organisation du trek Zangla / Shade, que nous voulions faire avec son agence. Ce trek est grandiose, mais il n'y a pas de village sur le tracé. Donc pas de possibilité de dormir autre part que sous une tente. Comme nous n'en avons pas cette année, on a besoin d'une agence. Sans Tashi, pas de news. Pffff. Là-dessus, nous retournons à la GH et décidons de manger au jardin, avec du pain, fromage de yak et saucisson de Belgique et une bière achetée ici.. En fin d'après-midi, on se dit que nous irions bien visiter l’ancien Lhakhang du gyalpo de Padum. Oui, pendant la domination anglaise de l'Inde, il y avait au Zanskar deux rois, un à Zangla que nous avons vu, du moins le fils du roi de l'époque et un autre à Padum, où il n'y a plus de trace de cette branche là, mais leur salle de prière existe toujours. Ça je ne l'ignorais pas complètement, car il se trouve dans une partie du village où je vais rarement. Puisque nous en avons eu l'info par le roi de Zangla, nous allons donc voir.




Lorsqu'on arrive devant le Lhakhang, la porte est bien évidemment fermée et il n'y a personne dans les alentours pour demander qui possède la clé ......
Je regarde par une fissure de la porte, s'il y a quelque chose d'intéressant à voir à l'intérieur ! Oui il y a des fresques murales.


 J'observe cette porte de plus près, en me disant qu'avec le temps, il y aurait peut-être un moyen de la sortir de ses gonds. Quelques essais plus tard, à ma grande surprise, j'y arrive !!! Je me faufile à l'intérieur et depuis l'extérieur, Pascale me donne l'appareil photo. 









J’essaye de ne rien oublier, car je me doute que l'occasion est trop belle et risque d'être unique !!

Petite dernière de "mon protecteur" Guru Rinpoche.

Le Mantra


OM AH HUM VAJRA GURU PADMA SIDDHI HUM (sanskrit)


OM AH HOUNG BENZA GOUROU PEMA SIDDHI HOUNG (tibétain)

Mission accomplie, je ressors et referme soigneusement la porte pour que les lieux retournent dans leur quiétude ............


...................... et nous aussi.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire