vendredi 20 juillet 2018

Visite du Dalaï Lama à Padum

Après avoir pris un thé chez l'arabe, nous avons été mangé au resto le Ga Skith où je mange une thantuk et Pascale un riz frit vegetable.
La ville de Padum est en effervescence. Le Dalaî Lama devait arriver aujourd'hui mais son arrivée est reportée à demain. Evidemment, les moines et les zanskarpas sont déjà là. Les magasins du centre sont ouverts et des marchants ambulants étalent leurs marchandises sur les trottoirs. Les murs mani sont nettoyés de leurs plastiques, les moulins à prières repeints et de nouveaux drapeaux bouddhiques sont déployés. Une arcade provisoire a été installée pour saluer l'arrivée du Dalaï Lama.
 Un hélicoptère militaire tourne sans cesse au-dessus de nos tête. Il faut tout contrôler, sécurité oblige ! Même la wifi ne fonctionne plus et il en sera de même jusqu'au départ du Dalaï Lama.
Moi, je retourne à la guesthouse pour la sieste et Pascale passe l'après-midi dans le centre où elle achète un bonnet de laine zanskarpa. Elle me dira en rentrant, qu'en le portant, elle a eu son petit succès auprès des locaux !! Le soir à nouveau le même resto, mais cette fois, on prendra des œufs avec des frites. Même si elles ne sont pas assez cuites, cela nous fait plaisir. On est belge ou on ne l'est pas, une fois !!!

Le 21 juillet

C'est enfin le grand jour et pour l'arrivée du Dalaï Lama, nous nous levons tôt, a 6h du mat. Le temps de s'habiller et de filer au centre ville, on va jusqu'aux abords de l'héliport. Mais comme c'est le calme plat, nous en déduisons que cette fois, ce ne sera pas ici que son hélicoptère se posera. Nous retournons dans la rue principale où un tracé est indiqué sur le sol. Les gens commencent à s’agglutiner derrière les marquages au sol. Des groupes habillés de leurs habits traditionnels se regroupent. C'est l'occasion de faire des photos : jeunes filles à la chevelure arborées de fleurs (vallée du Dha), jeunes gens en bure beige, musiciens avec leurs beaux chapeaux. 


 



   
La tension monte. Vers 8h, l’hélicoptère de l'armée passe au-dessus de nos têtes et va se poser dans la direction de Pipiting. Une demi-heure plus tard, le convoi arrive avec de nombreuses voitures de militaires et de sécurité. Puis celle du Dalaï Lama, qui passe trop rapidement. Juste le temps de le voir saluer, fenêtre fermée. Nous sommes un peu déçus, car cela a été trop vite. Voilà déjà, que la population se disperse.  Nous allons boire un thé chez notre arabe. Et comme il commence à pleuvoir, nous buvons thé sur thé pour nous réchauffer. 


 
Le Dalaï Lama et le photographe

Tout aura été très vite. La suite, ce sera pour demain, où le Dalaï Lama donnera ses enseignements au photang de Pipiting.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire