lundi 9 juillet 2018

Suite des visites à Karsha

Aujourd'hui, nous commençons nos visites par le Chuchikjal de Karsha qui est un fabuleux temple du XI ème siècle. Après, nous irons saluer le vieux moine Sonam Wangchuk, un moine d'une culture sans faille sur le Zanskar. On dit de lui que c'est une véritable encyclopédie de la région. C'est lui aussi qui me donnera, entre autres, les filons pour trouver le Stupa secret de Zangla. C'est tout dire.
Mais nous n'en sommes pas encore là. Nous voici en route pour le Chuchikjal.



Etant donné que la journée ne fait que commencer, Pascale et moi décidons de partir par la vallée qui se trouve entre le gonpa et la nonnerie. C'est plus long, ça monte plus, mais une fois là-haut, la vue sur la plaine de Padum et du monastère sont grandioses. Alors autant en profiter !! 




Arrivés au sommet de la colline, nous redescendons l'autre versant pour rejoindre la nonnerie afin d'arriver au Chuchikjal. 





Devant la porte du temple, nous ne sommes pas surpris qu'elle soit fermée. Il faut maintenant trouver la nonne détentrice de la clé. Quelques recherches plus tard, nous trouvons la bonne personne et elle nous dit que nous pouvons déjà y aller, qu'elle va arriver avec la clé. Aussitôt dit, aussitôt fait, nous pénétrons dans le vieux temple. Les peintures y sont splendides, mais hélas avec le temps et les infiltrations d'eau, elles commencent à se détériorer. Le temple abrite un très beau Avalokiteshvara à onze faces.

L'art bouddhique est sûrement pour moi, l'art qui me touche le plus.


Nous remercions la nonne pour la visite du temple et continuons vers la maison de Sonam Wangchuk. 


-Je frappe à la porte et crie "julley" pour nous annoncer. La porte s'ouvre. et je vois que Sonam s'interroge pour se rappeler qui je pouvais bien être ?! Mais sa mémoire revient très vite et me fait aussitôt un julley, ainsi qu'à Pascale, qui le voit pour la première fois. Nous sommes invités à entrer chez le moine qui nous installe dans sa véranda, car c'est l'endroit le plus agréable de son logis. De là, nous avons une vue sur la vallée et nous pouvons même apercevoir Padum, tout au fond. Sonam nous a préparé du thé et vient s’asseoir avec nous. La discussion commence et il nous demande ce que nous allons faire cette année au Zanskar ? Je lui dis que nous aimerions bien trouver le stupa secret près de Zangla ! Avec un sourire, il me demande : tu connais ça toi ? Oui, j'en ai entendu parlé par quelques spécialistes de la région, mais personne ne sait où il se trouve ! Sa réponse fut simple .... Tu seras alors le premier ! Il m'explique comment y aller, tout en spécifiant que ce ne sera pas évident car il y a une belle escalade à faire !!! Je le remercie pour ses informations, et comme j'ai aussi appris qu'il était un ami personnel de Michel Peissel, je lui demande s'il ne posséderait pas des photos de son expédition avec les moines Lobsang et Nordrup de 1978. 

Je l'informe que j'avais déjà vu et rephotographié quelques photos dans la famille de Lobsang à Tungri. Que j'avais aussi posé la même question au Gyalpo (le roi) de Zangla, mais en vain car sa mémoire faisait défaut et il n'avait jamais retrouvé la boite qui contenait les fameuses photos.







Hélas, Sonam me répond que lui n'a sûrement pas de photo de l'époque, que la seule preuve du passage de peisseil au Zanskar était un livre dédicacé qu'il alla directement chercher.


Je lui montre enfin la dernière photo de cette époque, que j'ai trouvée cette année. C'est une photo du fameux pont de Pishu (plus de 150 mètres de long), celui qui avait rendu Michel Peissel fou de terreur (passage de son livre: "Zanskar royaume oublié aux confins du Tibet")


Cette visite très intéressante doit hélas se terminer, car Sonam n'est pas seulement moine, il est aussi amchi (médecin traditionnel) et il doit se rendre absolument chez un malade. Mais avant de nous séparer, il m'informe qu'il faut que nous allions aussi voir un autre stupa, moins secret, mais très important car il contient deux statues de Bouddha. Ce qui est unique au Zanskar.




Sur ce bon conseil, nous nous quittons en espérant secrètement que j'aurai encore d'autres occasions de revoir cet homme.
Au revoir Sonam et à très bientôt, j'espère. Sur ces bons conseils, Pascale et moi, nous nous dirigeons vers le stupa avec les deux statues de Bouddha.






La visite terminée, nous rentrons à Karsha.



Au programme de demain, Hongshet et la nonnerie de Dorje Dzong.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire