jeudi 12 juillet 2018

Festival au Monastère de Karsha

Nous montons au monastère. C'est aujourd'hui le 2 ème et dernier jour du Karsha Gustor. Il y aura la grande foule car c'est aujourd'hui que les moines vont danser avec les différents masques. 




Avant que les danses ne commencent, il y a d'abord la bénédiction, par le Head Lama, des animaux qui doivent être tous forcément noirs. Il y a un cheval, un mouton, un yak (pas toujours) et un chien.
Ensuite commence la partie proprement dite des danses avec des moines portant différents costumes très colorés et des masques  représentants autant de divinités. Les danses se font soit par deux soit tous ensemble et sont toujours accompagnées par des grandes trompes, clarinettes, cymbales et tambours. Tous ces instruments sont joués par d'autres moines. Cela  dure généralement un peu plus de quatre heures. Après la bénédiction des animaux et les danses des moines, il y a encore un moment fort : c'est la destruction du Mal, qui est généralement représenté par une figurine de couleur rouge.
Avant de nous installer, nous allons dans une des salle de prières pour voir la statue de la déesse Palden Lhamo. Il faut profiter de l'occasion car cette statue n'est que rarement exposée et de plus, dans de nombreux monastères, il est même interdit de la photographier. Ce n'est pas le cas ici, je vais donc en profiter.



La salle de prières avec la Torma qui sera brûlée en fin de festival.



Voici la fameuse déesse Palden Lhamo
A notre arrivée dans la cour du gonpa, nous nous installons à l'ombre, juste à côté du trône qu'occupera le grand Lama du monastère. A sa droite, il y aura les musiciens.
Voilà, le festival est présenté, il peut maintenant commencer, puisque la foule est elle aussi présente en nombre et que les douze coups de midi ont sonné. On apporte une photo du Dalaï Lama, les personnes courbent la tête à son passage en guise de respect.
Tu penses qu'il va pleuvoir ?
Mais non, c'est pour le soleil !
Au fil des heures, le festival monte en intensité et à la fin, plus de 12 moines tournent en finissant leurs danses deux par deux. Les moines s'en retournent tous dans la chapelle supérieur.  Le festival n'en est pas fini pour autant, puisque les moines vont offrir une Torma (symbole bouddhique, ici, en forme de pyramide) au feu. Cela se passe toujours à l'extérieur du monastère.
C'est alors que le Karsha Gustor de Karsha prendra fin.
Place maintenant aux photos.

































Aucun commentaire:

Publier un commentaire