dimanche 8 juillet 2018

Nos visites à Karsha



Puisque nous avons changé quelque peu notre programme, autant continuer le changement. Nous décidons de rester à Karsha jusqu'après le festival du monastère, tout en allant aussi à Hongshet pour espérer visiter la nonnerie.
Nous voilà donc en route pour redécouvrir le monastère. Celui-ci est quand même le plus grand du Zanskar.  





Mais nous devons aussi voir le Lama Sonam (le jeune) qui parle français et qui m'avait demandé la fois précédente, de lui apporter le livre de Michel Peissel sur le Zanskar. Mais voilà, le Dalaï Lama est au ladakh (Vallée de la Noubra) et tous les moines érudits, dont Sonam, sont partis pour écouter ses enseignements. Il ne reste dans le monastère que quelques vieux moines, moinillons et jeunes moines qui préparent les tormas pour le festival qui aura lieu dans les jours prochains. Nous avons quand même la possibilité de visiter le grand temple.


 La salle de prières est un peu comme toutes les autres. La seule particularité est son stupa intérieur où se trouve une momie.



 Le stupa a été restauré et la momie en a été retirée, le temps de sa restauration.


Les moines en plein boulot.


 Nous redescendons au village par la même série d'escaliers. Arrivés en bas, nous arrivons en face d'un temple privé où deux hommes attendent que le responsable du temple vienne ouvrir la porte. Comme Pascale ne l'a pas encore visité, nous attendons en leur compagnie.


 Après quelques minutes de patience, la personne arrive avec les clés. 
A l'intérieur, une très belle sculpture de plus de 4 mètres de haut, taillée à même la roche et représentant un Maitreya (Bouddha de l'avenir) du XII ème siècle. D'en bas, on ne devine pas grand chose, il faut monter à l'étage supérieur pour en voir la tête ainsi que d'autres sculptures et peintures.









Sur la gauche, c'est le Bouddha Sakyamuni.





La journée se termine, nous rentrons à la guesthouse.
Le repas se fera à la lueur d'une bougie pour cause de coupure électrique.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire