mardi 10 juillet 2018

Balade jusqu'à Hongshet

8h: petit déjeuner avec omelette sur chapati.

9h: nous nous mettons en route pour Hongshet. On prend rapidement un petit chemin sur la droite, tout en surplombant la plaine de Padum et les champs souvent non cultivés par manque d'eau. Tout en continuant notre chemin, nous croisons une route qui mène à deux maisons. Nous poursuivons par un autre chemin qui conduit sur les hauteurs de Hongshet. 




Là, nous contournons une colline et longeons un canal d'irrigation, agrémenté d'arbustes aux fleurs roses. Au loin, on aperçoit déjà la nonnerie, mais elle se trouve encore bien haut.

Nous poursuivons notre grimpette dans cette jolie vallée, jusqu'à un stupa qui devrait avoir sur son socle, des gravures d'ibex ou des dessins. Hélas, nous ne voyons rien et nous faisons demi-tour pour partir sur l'autre versant de la vallée et arriver à la vieille nonnerie Dorje Dzong. 





La porte d'accès au gonpa est ouverte et nous pénétrons dans l'enceinte où nous arrivons directement près d'un moulin à prières, d'un grand stupa de passage, ainsi qu'une autre série de 7 petits stupas représentant le Bouddha et un temple où se trouve la salle de prières.

 A l'intérieur il semble qu'il n'y a pas âme qui vive.


Nous continuons notre visite des lieux et entrons dans la salle de prières.






La visite de la salle étant terminée, nous continuons à déambuler dans d'autres pièces.
On passe dans la cuisine, lorsque nous entendons des voix qui proviennent de l'étage supérieur ..............



................ nous montons une volée d'escaliers qui va vers une autre petite cuisine où une nonne est occupée à préparer un repas pour l'ouvrier qui restaure la série des 7 petits stupa.
Ils sont les premiers surpris de nous voir arriver. La nonne, avec un large sourire nous invite à venir nous asseoir afin de partager le repas. Tout le monde à sa part, l'ouvrier, Pascale et moi avons même de la viande de yak. La nonne, pour soigner son carma n'en mange évidemment pas. 





Le repas terminé, l'homme aimerait bien que je fasse quelques photos de lui à côté des stupa qu'il restaure. Après un si bon accueil, je ne peux bien sûr pas refuser sa demande;
Et nous voici sur le chantier.

Après cette séance photographique, nous sommes conviés à rentrer dans la salle de prières pour quelques explications sur les peintures.

Même la nonne suit le cours avec la plus grande attention.


Après la leçon, c'est le moment pour la nonne de faire un peu de méditation. 
Tandis que nous, nous repartons sur la pointe des pieds, avec auparavant un petit salut à l'homme qui est retourné au boulot.



Retour à Karsha par le village de Hongshet.


Où j'ai toujours le plaisir de revoir quelques Bouddha stones et pierres gravées.







Dernière belle vue sur le monastère. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire