mercredi 25 juillet 2018

Balade Zangla - Pidmo - Pishu - Zangla

Après les inondations, les villageois commencent à s'organiser. La chose la plus primordiale étant l'eau potable, le problème a été momentanément résolu. Tundup et d'autres villageois ont été jusqu'à une source qui se trouve à trois kilomètres de Zangla, afin de remplir des dizaines de jerricanes pour les redistribuer, remplis à ras bord, dans les maisons. Il faudra quand même trois jours avant de voir arriver un camion citerne dans le village et ainsi commencer à faire la distribution d'eau en plus grande quantité.
La distribution terminée pour nous, on se dit que partir faire une balade dans cette vallée large du Zankar, en direction de Pidmo, serait une bonne idée. Nous voilà en route pour le restant de la journée, puisque dans ce décor gigantesque, les distances le sont aussi !!  



Fort heureusement, les kilomètres sont parsemés de curiosités.
Ici un rocher gravé .........


................... là un doksa (alpage) .........



............. Et ici une épreuve physique ......


........ Comme le franchissement du pont de Pidmo.


Pour le moment, la marche ne fait que commencer dans ce paysage de carte postale.



Quatre kilomètres après le doksa, on arrive à hauteur du village de Pidmo. Mais là, il faut passer le pont qui n'est pas encore terminé. 

Photo de JL Taillefer
Photo de JL Taillefer
...... avant il n'y avait qu'une passerelle suspendue qui a été abîmée par la rupture du barrage le 7 mai 2015 et en 2017, on traversait un peu sur le nouveau pont puis on descendait sur les restes de la passerelle qui avait été attachée sous le pont (oui ! ils adorent les passerelles-balançoires au Zanskar) et vers la fin on remontait sur les poutrelles du pont pour finir la traversée.
La traversé est nettement plus facile aujourd'hui. Je ne comprends donc pas les petites réticences de Pascale !!!!


Au milieu du pont, on a évidemment une vue imprenable sur toute la vallée.


Dernier regard sur ce pont qui a fait passer une certaine frayeur mal digérée à Pascale !!


Nous traversons les champs avant d'arriver à Pidmo.


Voilà le village.



Il nous faut à présent continuer sur l'autre rive pour rentrer à Zangla via Pishu.




  
Dans la direction du doigt, il y a Zangla, mais il nous faudra cinq heures de marche pour y arriver. Même décor, mais avec des vues forcément différentes, surtout sur Zangla.




 

Imposant, magnifique, majestueux, monumental, impressionnant, titanesque, gigantesque, sublime, les adjectifs ne manquent pas pour décrire le cadre dans lequel nous nous promenons depuis déjà quelques heures.



C'est avec un certain contentement que nous voyons enfin le village de Pishu. 



.......... et son pont ..........




.......... qui aujourd'hui se franchit avec le sourire.

Voici le "même" pont, durant les années que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Ce pont, comme je l'ai déjà écrit sur une autre page, a fait si peur à Michel Peissel. 

Les sept heures de marche que nous avons faites durant cette belle journée, nous feront passer une nuit paisible.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire