dimanche 31 août 2014

Un julley d'Holidaytrip depuis Leh

Mes aventures 2014 au Ladakh sont maintenant terminées. Je peux déjà vous dire que cela a été une réussite complète, aussi bien sur le plan du projet en lui-même, que celui des rencontres que j'ai pu faire tout au long de ce formidable périple. 
Dans les tous prochains jours, après mon retour à la maison (le 6/9), je commencerai à mettre sur le blog le récit complet de mon périple, tout en y incluant, comme d'habitude, de nombreuses photos. 

Dans son ensemble, le projet que j'avais prévu, a été plus ou moins respecté. J'ai évidemment dû faire quelques changements de dernière minute, suite notamment aux mauvaises conditions météorologiques du mois de juin. Comme je ne voulais prendre aucun risque, j'ai préféré faire l'impasse du col du Tar La et des gorges après le village de Photoksar. Par contre, j'ai fait en plus, un des plus beaux treks qu'il m'a été permis de faire dans la région. C'est celui reliant Temisgang à la vallée de la Noubra, avec le passage d'un col à 5400 m et un franchissement obligatoire d'un glacier de plus de 500 m de large. Frissons garantis, mais aussi l'occasion de faire des photos incroyables. En plus de mon programme, j'ai aussi parcouru une partie de la vallée du Dah, avec une visite surprise dans la vallée de Hanu, une vallée qui est depuis peu ouverte aux touristes.

Côté rencontres, je vous le disais plus haut, cela a été tout aussi intéressant. Le but de cette page n'est pas de vous détailler aujourd'hui toutes celles que j'ai pu faire tout au long de ces trois mois de trek, mais je ne voudrais pas non plus manquer l'occasion de vous parler de cet artisan qui m'a invité dans son petit atelier dans le village de Sumdo Chenmo. Avec son marteau, il m'a prouvé qu'il pouvait transformer un simple bout de cuivre en un splendide petit pot. Je n'oublierai pas non plus ces belles rencontres avec les transhumants du lac de Yaye Tso et ceux du Doksa de Garmano où j'ai eu l'occasion de faire un véritable reportage photo sur leur façon de travailler et de s'occuper de leurs milliers de bêtes qui les font vivre dans des régions complètement isolées du monde.

Durant mon séjour, j'ai aussi eu l'occasion d'assister aux festivals dans les monastères de Lamayuru et de Korzok au lac Tsomo Riri. Ces fêtes sont toujours hautes en couleurs.

Hélas, dans une aventure aussi longue, il y a toujours des déceptions. Bien heureusement, il n'y en a pas eu beaucoup, mais une n'est pas des moindres. C'est la rencontre manquée avec les nomades du Chang Tang et du Ramer Thang. Moi qui rêvais de faire une transhumance avec eux, ce fut donc une occasion manquée !!!!

A ceux qui aiment les aventures avec un grand A, je ne peux donc que vous inviter à venir faire un tour après le 6 septembre sur 'Errances en sacados'. Il va y avoir dans les prochaines pages, des choses vraiment très intéressantes. En tous cas, ce sera à coup sûr, un beau témoignage de ce qui peut encore se faire aujourd'hui au Ladakh. Hélas, il va falloir se dépêcher car la mondialisation passe même par ici et les choses changent à une vitesse V prime. Il est fort probable que bientôt, tous ces beaux treks auront disparu à cause de la construction de nombreuses routes, qu'elles soient militaires ou civiles.

A bientôt à tous.

Serge (Holidaytrip) 

Je profite de cette page pour remercier Pascale (Tripinette) qui m'a gentiment permis de réaliser ce formidable circuit et qui m'a aussi secondé pour vous informer du bon déroulement de mon aventure. Merci à toi ma chérie. Kiss

Aucun commentaire:

Publier un commentaire