samedi 6 octobre 2012

En route pour Alchi




Après avoir remercié notre ouvreuse de porte, nous prenons la direction de la vallée qui nous mènera directement sur les rives de l'Indus et qui nous permettra de rejoindre ainsi Alchi.



Pas d'autre solution que de suivre la route qui serpente au milieu de la vallée. Heureusement, l'endroit est, pour le moins, peu fréquenté par les automobilistes,  si bien que nous avons la route pour nous seul.











Cela nous permet de contempler le décor qui nous entoure. Ce qui n'est pas pour nous déplaire. 

Lorsque nous arrivons à Gera, nous devons trouver un petit chemin qui mène directement à la passerelle qui enjambe l'Indus. Nous ne le trouvons pas et nous devons inévitablement faire demi-tour. Arrivés aux abords d'une école, nous demandons notre chemin. Tous les élèves indiquent la même direction. L'info était bonne et nous arrivons sans aucun souci à la passerelle et sur la national highway. Là pas d'autre choix que d'attendre un bus ou un camion qui nous déposerait au pont d'Alchi. De là, il ne reste qu'une heure pour arriver au village.

La chance nous sourit. Le premier véhicule qui arrive est un bus. Nous faisons signe au chauffeur pour qu'il s'arrête. Pas besoin de trouver une place assise, le trajet ne fera que dix minutes. A la hauteur du pont, je fais à nouveau signe au chauffeur pour lui dire que nous sommes arrivés. Après c'est la débrouille, soit nous marchons, soit nous faisons arrêter une voiture qui monte forcément à Alchi. Nous choisissons la deuxième solution et attendons la voiture hypothétique. La chance nous sourit encore et le premier véhicule est le bon.  Cela a tellement été rapide que nous n'avons même pas eu le temps de faire une photo du pont. Nous voilà à Alchi. 


Nous déposons nos sacs dans la guesthouse où nous sommes déjà descendus, puis nous allons directement au gonpa.


Le temple Sumtsek a trois étages.


 Les montants de la porte d'entrée sont gravés de sculptures dont Vairocana au centre de linteau. A l'intérieur, ce sont surtout les peintures qui occupent toute la surface des murs et qui attirent notre attention.
Je n'oublie pas non plus le Bouddha Maitreya à quatre bras. 


 Un autre temple très intéressant, c'est le Manjushri Lakhang, dont la statue à quatre têtes remplit la salle.




Après cette visite du gonpa d'Alchi, nous redescendrons demain matin sur Saspol pour voir les grottes de méditation qui sont très décorées de fresques semblables à celles d'Alchi. Comme je n'ai pas pu faire beaucoup de photos des peintures à Alchi, ce sera l'occasion d'en vous montrer plus.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire