lundi 1 octobre 2012

De Yangthang à Hemis Shukpachan


Pendant que Pascale se prépare, moi je vais faire un tour dans le village. A cette heure-ci,  il n'y a pas grand monde dans les ruelles. Pas le moindre bruit qui pourrait venir briser ma quiétude matinale, si bien que j'ai la nette impression d'être seul au monde. Seul pas tout à fait, deux femmes sont déjà occupées à déposer leurs offrandes aux trois chortens. 






L'heure avance trop vite et je vais retrouver Pascale pour prendre le petit déjeuner avant de partir pour l'étape du jour qui nous emmènera à Hemis Shukpachan.




Encore une belle étape qui s'annonce, fort heureusement nous n'avons qu'un col à franchir. 
Pas le temps de s'échauffer,  cela grimpe dès la sortie du village. Je suis encore très loin du pass, mais lorsque je me retourne, Yangthang est devenu un village miniature dans ce décor immense.



Au sommet, c'est autour de Hemis Shukpachan de se découvrir. Il ne nous reste qu'à descendre jusque là.




Evidemment dans la descente, le rythme est plus soutenu et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, nous arrivons déjà au shorten qui annonce le village.


Bien qu'il soit seulement que 13 heures, nous n'irons pas plus loin. Nous profiterons de faire une balade dans le village qui, vu d'ici, n'est pas trop mal.



Lorsque nous arrivons sur place, il nous faut trouver une guesthouse ou une homestay. Ce qui revient presque au même, sauf que dans les homestays, les prix se calculent par personne et non à la chambre. Ce qui fait forcément une grosse différence ! Les gens l'ont bien compris, c'est d'ailleurs pour cela que sur les treks, on trouve quasiment plus de guesthouse. Attention quand même aux arnaques, car dans les homestay, il y a aussi des obligations de la part des propriétaires. En effet, dans le prix d'une homestay est inclus le dinner, le breakfast et aussi le lunch. C'est en général le lunch qui pose problème.

.................. Comme à Yangthang, trouver une chambre à un prix "normal" sera un exercice difficile. Nous devrons arriver aux dernières maisons du village pour être interpellés par un villageois qui nous propose une chambre à un prix raisonnable. 
Nous acceptons bien volontiers son offre et nous déposons immédiatement nos sacs pour repartir aussitôt faire le tour du village. 


Les maisons sont presque toutes construites dans la plus pure tradition ladakhi càd grande maison avec un balcon sur la façade.

Le chorten de passage a encore sur le plafond de belles fresques.

Plus loin, sous une couverture de feuilles d'automne, nous en trouvons un autre qui est garni de tête de bharal ou de mouflon.

Ce village est décidément plein de surprises.



Autre beau moment, ce sera avec cette nonne (décortiqueuse d'amandes) qui nous expliquera, qu'elle est ici en visite chez ses parents, mais que dans huit jours, elle rentrera à Dharamsala. Son bonheur de retourner là-bas se lisait sur son visage.



Le tour du plateau était presque fini. Nous voulions encore aller en reconnaissance sur le début de parcours de demain. Lorsque nous sommes passés devant la maison, notre logeur nous a conviés à venir boire un thé avant de reprendre notre balade.

Le tea time terminé, nous avons poursuivi la balade sur les hauteurs du village.



Demain nous partons vers Temisgang et Tingmosgang.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire