mardi 17 septembre 2019

Départ de Junbesi pour Phurteng et Taksindu

C'est à Junbesi que commence pour moi, la traditionnelle route que les premiers explorateurs utilisaient, dont Sir Edmund Hilary et Tenjin Norge Sherpa en 1953, pour rejoindre le Camp de Base de l'Everst depuis Katmandou. A cette époque, il n'était évidemment nullement question de rejoindre Lukla par avion ! C'est donc bien par ici que toutes les caravanes de légende sont passées. Maintenant, et pour la deuxième fois, il y a moi, mais je ne ferai évidemment jamais partie de la grande Histoire !!
A 8h, je me mets en route sous une petite pluie fine qui s'arrête très vite.
Je repasse dans le centre du village et après son stupa, je traverse un pont enjambant la Junbesi Khola. Puis commece une belle montée qui me conduira à Phurteng, hameau de deux maisons, qui culmine à une altitude de 3100 m.


Après la belle montée dans un bois de sapins, le chemin serpente à flanc de montagne et j'arrive en 3h30 de marche à Phurteng ou Phurtyang pour les gens du hameau .


C'est ici que l'année passée, nous avions eu, Pascale et moi, notre première vue sur l'Everest. 
Mais comme cette année ne ressemble à aucune autre, ce n'est, bien entendu, pas du tout le cas aujourd'hui !! ........... 




....... Rien que pour le fun, voici le décor qu'il est possible de contempler lorsque le beau temps est présent !!!



Puisque l'Everest View Lodge and Sherpa Restaurent me souhaite la bienvenue et que je suis parti sans manger ce matin, je décide de prendre mon petit déjeuner ici.
Comme la propriétaire et son fils n'ont encore rien de prêt pour manger, je sors, avec leur permission, mon couteau, fromage, saucisson et un chapati de la veille, de mon sac. Après quoi, je commande un small pot de black tea.
Etant le seul client dans ce lodge, je suppose par conséquent qu'il y aura bien une chambre de libre pour cette nuit. On ne sait jamais ! Sans surprise, les chambres sont libres et je choisis de stopper mon avancée dès maintenant. Après tout, je ne suis pas trop pressé et demain sera peut-être meilleur au point de vue de la météo.

Me voilà au sec jusqu'à demain !




18 septembre

Bon hé bien, la nuit a été bonne, le repas fut très bon et le petit déjeuner tout autant.
Je ne regrette surtout pas mon choix. Ce lodge s'est avéré une bonne adresse et j'y retournerai à mon retour. Pour ceux qui se demandent pourquoi je prendrai la même route pour le retour, c'est tout simplement parce qu'il n'y en a pas d'autre.

Ce matin, je me prépare à repartir, mais je dois toutefois faire preuve de patience avant de démarrer au sec. Ce ne sera le cas que vers les 11h.

  

Le grand avantage de cette météo maussade, c'est que je suis absolument tout seul sur le chemin. ...... Enfin presque, car je rencontre quand même, un troupeau de biques aussi courageuses que moi.



Je suis à présent dans la descente me conduisant au village de Rigmu .....




Là-bas, je vais devoir passer à la cheese factury pour renouveler ma provision de fromage de nak (nom donné à la femelle du yak par les sherpas), car ma réserve a très sérieusement diminué.

Voilà la fromagerie


.......... et sa réserve, avec d'un côté, les vieux fromages et de l'autre les mi-vieux et les jeunes. Moi, je prendrai un mi-vieux, comme ceux que la dame me montre.





Mon achat terminé, je reprends le chemin vers mon étape du jour, le hameau de Taksindu et son grand stupa


Il n'y a plus qu'à suivre la flèche qui indique la direction de la très haute montagne et forcément de mes trois pass. Mais ça ce n'est pas encore pour demain !


Si à cause du mauvais temps, les avions ne volent pas, ce sont les hélicoptères qui prennent le relais et vont chercher les touristes qui sont bloqués à Lukla.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire