lundi 30 septembre 2019

Milingo vers Pangboche

Je quitte le lodge de Milingo sur le coup de 7h30. 
Ce fut, une nouvelle fois, une très bonne adresse avec des patrons simples qui savent s'occuper de leurs invités en leur concoctant de bons plats afin de faire oublier les difficultés du chemin. Evidemment, avant de partir, ils veulent une dernière photo pour le souvenir. Je m'exécute toujours avec plaisir au cas où je devrais un jour repasser par ici. C'est l'occasion de faire, à mon tour, plaisir.


La destination d'aujourd'hui est Dingboche. C'est à partir de là que commencera mon circuit des 3 pass. Il n'y aura alors plus de jour facile et cela jusqu'à mon retour à Tok Tok, qui devrait être aux alentours de la dernière semaine d'octobre, soit dans +/- une vingtaine de jours.


Je pense bien que la météo est en train de changer. Le ciel est nettement moins chargé et de ce fait, la luminosité est forcément meilleure. Je repars assurément confiant pour la suite des évènements. Il était grand temps car si j'aurais encore eu de la pluie là-haut, il est clair qu'à 5500 mètres, cette pluie se serait très vite transformée en verglas et il aurait été dès lors impossible de vouloir s'obstiner à continuer ce circuit tel qu'il était prévu initialement. Surtout que je suis seul et que de ce fait, il ne peut rien m'arriver de facheux. 
En tout cas, l'optimisme est de rigueur puisque tout s'annonce bien en ce début de journée.


Les trekkeurs se demandent parfois pourquoi il faut payer une taxe pour se balader dans le parc national  ? La réponse est là !!



........... et dans le prix, ils founissent aussi le soleil !


Je passe un premier village, puis je débute une petite grimpette dont le décor commence à s'ouvrir sur le Lhotse.


Avec ce ciel bleu, c'est vraiment magnifique et je me réjouis déjà rien qu'en imaginant la vue que j'aurai lorsque je serai à Chukhung. En effet, Chukhung est le village situé au plus près de cette montagne qui se trouve à cheval entre le Népal et le Tibet.


Pangboche est en vue.


Lorsque j'arrive à Pangboche, le soleil brille de telle façon que je décide de rester dans ce village. Je me mets à la recherche d'un lodge, avec un jardin, afin de pouvoir profiter au mieux de cette journée. Un peu comme ceux qui arrachent les pommes de terre.


Je trouve cette aire de repos dans le dernier lodge de Pangboche.

Il n'est pas midi et mes vêtements sèchent rapidement et moi aussi !!


 Dans la salle à manger, je découvre un tableau reprenant les distances moyennes de marche en heures et en kilomètres, ainsi que les dénivelés des trois grands circuits au Solukhumbu. 
C'est sûr que cela va en intéresser plus d'un.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire