jeudi 19 septembre 2019

Départ de Taksindu pour Juving

Ce matin, je quitte la guesthouse du Hill Top sur le coup de 7h30. Il me faudra à peine 25 minutes de descente pour rejoindre le monastère qui est là en bas.
Lorsque j'arrive à sa hauteur, une grosse colonne de fumée monte au ciel. Non, ce n'est pas un incendie, mais simplement un gros tas de bois de cèdre qui brûle comme offrande à Boddha.


A l'intérieur du temple se déroule une puja avec un grand Lama comme invité d'honneur. 




La cérémonie est certe moins prestigieuse qu'à Junbesi, mais les mantras sont bien psalmodiés par les moines. Ce qui me donne l'occasion de faire une petite demi-heure de méditation dans cette belle ambiance bouddhique. Lorsque l'assemblée termine une série du mantra des six syllabes Om Mai padme hum, j'en profite pour m'éclipser vu que ma journée ne fait que commencer et je voudrais bien être à Juving ce soir.



Depuis le monastère, il me faudra deux bonnes heures pour arriver aux maisons bleues de Nunthala.



Là, je m'arrête dans un lodge afin de boire du thé et manger deux chapatis avec du saucisson de Belgique et le fromage que j'ai acheté à Ringmu.
Rien de mieux pour pouvoir repartir de bon pied.


Et du bon pied, il m'en faudra car après Nunthala, je n'ai pas moins de 4 heures de descente pour près de 680 m de dénivelé négatif et cela sur un chemin rendu difficile à cause des nombreux passages de caravanes d'ânes transportant de nombreuses marchandises diverses, dont aussi des bombonnes de gaz. J'aime autant dire que lorsqu'on croise une caravane, on a tout intérêt à se mettre le plus vite possible sur le côté du chemin et surtout pas côté précipice, car un âne aurait vite fait de vous pousser dans le vide !!! Mais il n'y a pas que les mules qui transportent des danrées, il y a aussi ces sherpas qui portent des charges incroyables, généralement nettement plus lourdes que leur propre poids. D'ici quelques jours et lorsque je les rencontrerai sur le chemin menant à Namche, j'en profiterai pour faire quelques photos de ces forçats d'un autre temps.


En attendant, moi, je suis arrivé tout en bas, avec à peine 14 kg sur le dos. Je suis vraiment satisfait d'être enfin là. Je n'ai olus qu'à passer le pont de 109 mètres de long qui m'aidera à franchir le Dudh Kosi («la rivière au lait»).



Juving n'est plus qu'à 2h.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire