jeudi 5 septembre 2019

Au revoir Katmandu

Grosse journée de route. Il nous aura fallu 12 heures pour faire les quelques 230 km qui séparent Katmandu au hameau de Dhap Bazar. Les cent premiers kilomètres ne furent pas trop difficiles, puisque la route du nom de Khukot-Ghurmi-Madhya-Pahadi HWY est bitumée et en parfait état. Ce n'est qu'après Ghurmi, lorsque nous avons franchi la rivière Dudhkosi pour prendre la route Harkapur-Okhaldhunga, que les choses se sont très sérieusement compliquées. A partir de là et à cause des inondations du début d'année, il n'y a, sur des longues portions, tout simplement plus de route. Evidemment, notre moyenne horaire s'est fortement réduite et ce n'est qu'à 17h que je suis enfin arrivé à Dhap, alors que les autres passagers avaient encore une cinquantaine de kilomètres à faire. Pour ma malchance, j'avais hérité d'une place à l'arrière du véhicule où évidemment, durant une bonne partie du trajet, j'ai été malade. Tellement que je fus obligé de demander à m'assoir sur le siège avant !! C'était le début du soulagement pour mon estomac. Je n'avais plus qu'à prendre de grands bols d'air par la fenêtre grande ouverte, afin de retrouver un peu de couleurs !!!
Ce soir, je récupère doucement, mais mon gros souci est la météo désastreuse. Depuis hier, ce sont de véritables trombes d'eau qui tombent du ciel. Normalement, demain, c'est le début de mon trek vers le Pike et Peak. Mais dans de telles conditions, je ne me vois pas trop partir. Pour le moment, j'ai commandé à manger et après le repas, je ne pense pas que je vais rester longtemps debout.

Le 7 septembre

Cette nuit, la pluie n'a pas cessé de tomber. Mais pour l'heure, il ne pleut plus et le ciel semble vouloir se dégager timidement. Si ces dernières heures, le ciel était gorgé d'eau, c'est à présent le sol qui est saturé d'eau. Tout en prenant mon petit déjeuner, je regarde mon programme de la journée et je constate que j'ai une descente de 2h30 jusqu'à Sigane (2700 m), puis c'est une montée jusqu'à Jhapre qui se trouve à 3400 m. Ce ne sera pas simple à faire car évidemment, je ne suis pas encore bien acclimaté à l'altitude, mais je me dis que 3400 m, c'est à peine l'altitude de Leh (au Ladakh) et je décide donc de partir ce matin afin de pouvoir profiter de la légère accalmie de la météo.





 Jusqu'à la mi-journée, le soleil m'offre déjà des beaux paysages avec en toile de fond, les montagnes enneigées. Tout cela me fait dire que j'ai pris la bonne décision en prenant le risque de partir.


Evidemment, le mariage entre un sol détrempé et un soleil un tant soit peu généreux, cela donne vite de la brume. Et au fil du temps, cette brume devient très vite un brouillard intense. Au revoir mes beaux panoramas et mes montagnes himalayennes. Je ne verrai plus grand chose jusqu'au moment d'arriver à Jhapre. 


Fort heureusement, j'ai reçu de belles lumières pour faire, quand même, quelques belles photos du coucher du soleil.

 



Le soir, j'aurai même l'occasion d'aller visiter le gonpa du village.


 Il n'est certes pas très grand, mais j'y trouve deux belles représentations de Guru Rinpoche


Le soir, j'aurai droit à un bon repas au lodge


Ma première journée n'a pas été si mauvaise que ça. En tout cas, je me sens bien à Jhapre et je prévois d'y rester une journée supplémentaire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire