vendredi 13 septembre 2019

Départ de Jasmane Bhanjyang pour Junbesi ...... enfin peut-être !!

Afin de ne pas vous donner l'impression que l'altitude commence à me faire répéter toujours la même phrase, j'avais décidé de ne plus parler de cette mauvaisé météo. Hélas, ce matin, il fait à nouveau tellement mauvais, que je suis quand même obligé de postposer mon départ de Jasmane Bhanjyang, vu que je n'ai vraiment plus trop envie de me perdre dans la montagne, ni d'être trempé jusqu'aux os !!! Je me suis persuadé de rester ici une journée de plus en espérant que cette météo désastreuse finisse au plus vite. C'est bon qu'il y a les montagnes, car à force de voir cette pluie tomber sans arrêt, je commence à croire que je n'ai pas quitter la Belgique !!


Le 14 septembre

Ce matin, il n'est que 7h30 et je me mets déjà en route pour rejoindre Junbesi. Immédiatement après le lodge, le chemin monte vers les crétes où je dépasse une fermette.  


Après plusieurs up and down, j'arrive à un embranchement où un chemin va vers Lamjura La et un autre mène à Taktor. Vu les conditions atmosphériques des derniers jours, je choisis de partir directement sur Taktor. Cela me fera gagner un minimum de 2 heures.


Dernière montée pour arriver une heure et demie plus tard, au point le plus haut de ma journée.



Le vue que j'ai là-haut, me rassure quelque peu car je peux constater que la brume reste à présent dans les vallées. Evidemment pour aujourd'hui, cela ne va pas changer grand chose pour moi, puisque la grande descente vers Taktor va commencer.





.............. et elle n'est pas facile. C'est le moins qu'on puisse dire !!!





Après la traversée de quelques alpages, c'est à présent une forêt de sapins avec un terrain gargé d'eau, ce qui rend mon avancée glissante.  Si bien qu'à plusieurs reprises, je me retrouve, heureusement sans mal, allongé sur le sol.


Avant d'arriver à Taktor, il me faut encore passer une plaine marécageuse. Là, je suis sauvé par des troncs d'arbres qui sont posés sur le sol afin de pouvoir passer les pieds presque secs. Ouf, j'arrive enfin aux premières maisons. Je suis maintenant sur un chemin digne de ce nom. 



Le Serlo Gompa est l'un des rares gompas de Solu Khumbu à avoir été fondé par un Sherpa Lama. Sangye Tenzing était un natif de Solu qui avait étudié au Tibet et s'était réfugié à Junbesi après l'invasion chinoise. Il a fondé ce gompa en 1959.



Six heures après mon départ de Jasmane Bhanjyang, je peux déposer mon sac. Je suis à Junbesi.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire