vendredi 14 septembre 2018

Départ pour Katmandou

Les 6 jours que nous venons de passer à Delhi, ont surtout été 6 jours de farniente. Bien sûr, nous avons été faire un tour dans le quartier tibétain de Majnu Ka Tilla ( y aller est déjà une expédition ! )



... pour ce faire, nous devons prendre le métro. La station Ramakrisna Ashram Marg est au bout de la Main street de Paharganj. Il nous faut faire la file au guichet pour obtenir nos tickets et ensuite faire la file pour le contrôle corporel et des sacs. Nous sommes sur la ligne bleue et à la station Raviv Chowk, nous changeons de métro pour la ligne jaune. Après 6 stations, nous descendons à Vidhan Sabha. Ce qui nous étonne dans ce métro, c'est la propreté, alors que dans le reste de la ville, c'est la saleté. Mais aussi en comparaison avec nos métros bruxellois ou parisiens. 
A la sortie de la station Vidhan Sabha, c'est la cohorte des vautours, pardon, des conducteurs de tuk-tuk, pour rejoindre le quartier de Majnu Ka Tilla. L'un d'eux nous conduit jusque là. Nous passons la passerelle et dès l'entrée dans une ruelle, c'est un autre monde, un vrai havre de paix. Quelle tranquillité ! 



Après la visite d'un petit temple, nous nous baladons dans le quartier et allons manger des momos au resto Dolma. Après ce bon repas, retour à Pahaganj .......
........... Pour se lever tard, même très tard, puis manger et remanger pour retrouver des forces afin de poursuivre notre programme au Népal. Programme qui ne sera pas de tout repos, avec deux treks prévus, le Langtang et le Everest Base Camp depuis Jiri.



Voici les deux cartes des projets.




Ce sera très long, avec des dénivelés incroyables, c'est bien pour cela que nous n'avons pas trop bougés à Delhi.

Tout est prêt uniquement dans nos têtes car dans la chambre, c'est encore le gros désordre.



Encore heureux que le départ n'est prévu que demain matin. Le rendez-vous avec le taximan est à 6h15.
5h du mat, sous la douche et fermer les sacs. Même si l'hôtel Lords est la meilleure adresse des 2 hôtels que nous ayons faits, nous sommes quand même contents de partir de là.



6h10, quand nous descendons nos sacs, les employés sont encore en train de dormir sur des matelas dans le hall  d'entrée. Ben oui, on est en Inde !!! Le taxi, quand à lui, est déjà devant la porte et nous partons directement direction l'aéroport, terminal 3. Vers 7h, nous sommes à l'aéroport. Après avoir enregistré les bagages, il nous faut faire la file pour passer la douane. Il nous faudra plus d'une heure. Heureusement qu'on arrive toujours bien à temps.



10h30, on monte dans l'avion.



15 min de retard et l'avion décolle.




A 13h (heure locale).




Là, il nous faut un visa de 90 jours. Et pour faire la demande, il faut remplir des papiers, heu non, mais bien introduire sa demande via une borne de chargement. Heureusement qu'il y a un help desk, un monsieur bien gentil, pour nous aider à compléter les demandes. Ensuite, il faut payer les demandes de visa à un guichet. Et pour finir, on nous fait dépasser toute la file pour avoir le cachet d'entrée sur nos passeports. Avec tout ce temps perdu, quand nous arrivons au tapis roulant des bagages, les nôtres sont déjà mis sur le côté car nous sommes presque les derniers.



Après avoir fait un peu de change, nous prenons un taxi prépayé pour rejoindre le quartier de  Thamel où se trouve notre hôtel réservé il y a 2 jours. Oui, mais Thamel est devenu une zone piétonnière et le taxi ne peut nous déposer qu'à l'entrée de la zone, le reste du chemin devant se faire à pied. Un peu de recherche et c'est vers 14h30 que nous arrivons à notre hôtel, situé dans une rue calme. 



Après s'être installés, nous faisons une petite balade dans le quartier où nous faisons quelques emplettes. Je trouve un très beau stupa bodnath. 



La prochaine aventure va pouvoir commencer. Nous allons d'abord faire le trek du Langtang, puis seulement l'EBC. Au départ, nous avions envisagé le contraire, mais toute réflexion faite, nous préférons le faire dans cet ordre là. Tout cela sera pour dans quelques jours, puisque nous comptons bien redécouvrir Katmandou.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire