lundi 3 septembre 2018

Visite de Sarahan

Pour nous remettre de nos émotions d'hier, il à fallu choisir un bon hôtel. Et cette fois, nous pouvons dire que nous sommes vraiment bien tombés. Si le temps veut bien se remettre, on va passer un bon séjour ici.

Visite

Sarahan fut une des capitales du royaume de Bushahr.

Lorsque l'on se promène dans la ville, un seul bâtiment attire inévitablement tous les regards. C'est Le temple Bhimakali, qui est un édifice à l’architecture typiquement kinnaurie et qui est de toute beauté. Ce temple est dédié à la déesse hindoue Bhimakali, la divinité patronne de la famille royale du Bushahr. Dans une des deux tours, au dernier étage, il y a la statue en argent de Bhimakali (photo strictement interdite). 


Vu la météo détestable, nous avons dû attendre LE bon moment pour photographie le temple afin qu'il offre tous ses éclats. Le moment n'a pas duré deux heures, mais nous l'avons quand même eu. C'est déjà ça !!


  




 Par tradition, les rois du Bushahr étaient aussi les prêtres du temple et, par conséquent, ils résidaient dans le sanctuaire lui-même. En 1917, Raja Padam Singh fit construire une humble demeure situé à quelques centaines de mètres du temple. La famille royale actuelle ne s’y rend qu’occasionnellement, lors des principaux festivals hindous. 


Notre visite se termine, lorsque nous entendons des chants qui proviennent de l'arrière du temple. Nous allons voir, c'est une procession qui débute et qui traversera tout le village pour aller jusqu'au village voisin.. 



C'est une fête dédiée à la  vie de Krishna, figure essentielle du panthéon de l’hindouisme, avatar du dieu Vishnu, qui comprend de nombreux épisodes dans lesquels il s’est posé en défenseur du monde animal. La tradition lui donne même les noms de Bala Gopala, « l’enfant qui protège les vaches », ou de Govinda, « celui qui apporte satisfaction aux vaches ».


   
La journée continue par la visite d'un temple nettement plus modeste, situé à côté du temple Bhimakali, dans lequel il est dit que des sacrifices humains ont été commis jusqu’au XIXe siècle. 




Vache sacré .....



 ......... et divinités hindoues dans les murs qui entourent le temple.

Fin de la journée, qui se termine, comme tous les soirées au Kinnaur, sous les nuages.


Demain, journée de repos, avant de repartir sur Shimla et retrouver ces routes qui restent inimaginables à cause des éboulements, effondrements, glissements de terrain, coulées de boues ..... etc.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire