mercredi 20 novembre 2019

Katmandou

Partir à 5 heures du matin pour arriver à Katmandou sur le coup de 18h30, et cela pour ne faire que 265 km, c'est dire l'état des routes.
Encore heureux que le 4x4 m'a déposé devant l'entrée de Bodnath, Comme cela, je ne suis plus qu'à cinq minutes du monastère où je vais loger durant mon séjour à Bodnath.


Après m'être installé dans ma chambre, je vais faire un tour au stupa, question de m'imprégner de l'ambiance.




Et me voilà à Bodnath. Sur la place, il y a le stupa avec les yeux de Bouddha qui me regarde, alors que partout flottent les drapeaux à prières, avec des pélerins qui tournent et tournent inlassablement autour du stupa en faisant tourner leurs moulins à prières, tout en psalmodiant en continu le mantra à cinq syllabes "Om Mani Padme Hum".
Immédiatement, je suis littéralement envouté par les odeurs d'encens qui se dégagent,
aidées par des milliers de bougies qui vacillent au gré des ondes bienfaittrices.
Je suis entré dans un autre monde.




21 novembre

Au petit matin, alors que le soleil est à peine levé, les prières reprennent de plus belle suivies de grandes prosternations.



Quelques-uns donnent à manger



Et pendant ce temps, les circumambulations n'arrêtent pas.


Mais pendant que les pélerins font la kora autour du stupa, d'autres se dévouent pour rendre le site propre. C'est le jour du grand nettoyage !!






Après vient aussi le moment de rafraîchir la peinture des murs, et visiblement même lorsqu'on est bien habillé, on ne résiste pas à mettre la main dans la peinture !!


Après les conseils, on met les mains sur le pinceau et tant pis pour les taches de peinture.
Tant que c'est bon pour le karma, c'est parfait.


 Il faut aussi changer les drapeaux à prières ......



............ et refaire la décoration avec les grands moyens !!





Il faut bien reconnaître que le résultat final n'est pas mal du tout.


Et tout le monde semble apprécier !!


Puisque maintenant, tout est nickel, les enfants peuvent venir faire leur Kora.



 Et moi, je reçois l'autorisation pour faire une photo de la divinité se trouvant sur le stupa. Mais ce sera juste le temps de faire cette photo.



Dans un petit temple, des moines font une puja autour d'une autre divinité.



Puis, je vais faire un tour dans le Guru Lankhang Monasteru ou une puja se fait en l'honneur d'un mandala.




Ici, je n'aurai pas la chance d'assister à sa destruction.

Je peux laisser les moulins tourner pour diffuser les Om Mani Padme Hum.



Ce fut une belle journée que j'ai passé autour du stupa de Bodnath.
Demain, je m'occuperai de l'achat d'une thangka du Guru Rinpoche.
Le soleil peut maintenant se coucher sur Bodnath et laisser les bougies scintillées




Aucun commentaire:

Publier un commentaire