vendredi 8 novembre 2019

Mon séjour au monastère de Chiwang

Dès mon entrée dans le monastère, je suis accueilli par un moine qui me demande si j'ai une Khanta ? Oui ! "Alors vous pouvez la prendre pour entrer dans la salle de prières car le Rinpoche Sangsang va vous bénir".



Le Sangsang Rinpoche est l'incarnation du Lama Tenzin Chodar. Le Lama Tenzin Chodar était un yogi caché et un disciple proche du précédent Trulshik Rinpoché, Kunzang Tokdol Dorje. Il est également le père de l'actuel Trulshik Rinpoche du Thupten Choling, gonpa de Jumbesi.
Là, on peut presque dire que la connexion avec les deux monastères est faite et ce n'est peut-être pas un hasard.

Au centre de la salle de prières se trouve le mandala pour lequel la puja est célébrée.


Lors des chants des mantras sacrés qui sont psalmodiés, les moines portent différents ornements. Dont ceux qui j'ai vu précisément au Tibet.


A ce moment, on ressent toutes les ondes traversant la salle de prières. 
Je peux affirmer que l'instant est très fort.



La puja se terminera avec les trompes et clarinettes.



Le mandala peut dormir tranquille.


Cette première journée au monastère se termine, comme il se doit, sur un beau coucher de soleil.




Le soir, le torchon sera passé dans la cour intérieure, car les préparatifs pour le festival vont commencer.



Mon séjour a commencé sur les chapeaux de roues, espérons que les autres jours soient du même gabarit.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire