vendredi 2 novembre 2018

Gokyo - Thare

Lever 6h30. Il a fait particulièrement froid cette nuit et la bouteille d'eau dans notre chambre est totalement gelée. 
Au menu du petit déjeuner, sherpa stew (thantuk) et oeufs frits  sur toasts.






Comme nous l'avons précisé hier, nous changeons encore une fois de programme et redescendons par les lacs. En fait, on fait demi-tour jusqu'au premier lac. Là, nous  prenons un chemin sur la gauche, direction Photse.   





Nous traversons la rivière en contre-bas, sur un petit pont puis remontons la colline, que nous contournons pour se retrouver devant un village désert. C'est un chaurighot, mot népalais pour bergerie ou doksa.  



 Nous le traversons pour ensuite passer sur le pont d'une autre rivière venant du glacier et remontons à nouveau une colline pour se retrouver dans un petit vallon à l'herbe rase. 
Nous continuons notre progression pour retrouver le chemin venant de Dragmag. Le chemin continue le long de la montagne, par des up and domw. Nous traversons encore 2 chaurighot, sans voir âme qui vive, excepté quelques yaks. 




Finalement, nous passons au-dessus de quelques sources d'eau gelée. Le vent se lève et les nuages et brumes arrivent depuis la vallée vers les sommets. Nous avons encore la chance d'avoir un panorama sur tout ce que nous venons de descendre. 

Après le passage auprès d'un vieux chorten, nous arrivons vers 13h en vue d'un lodge isolé. Un panneau sur le lodge indique que nous sommes à Thare. Cela nous semble bizarre car selon la carte, on aurait d'abord dû passer au village de Thore ? 
Mais le mauvais temps s'installe, nous ne voyons plus les villages sur l'autre versant de la vallée et nous décidons de nous arrêter pour manger dans ce lodge, en attendant une éclaircie. 
Après le repas, la situation est encore pire et nous préférons finalement rester loger ici.

Notre logeuse a bien difficile à faire démarrer le feu dans le poêle, celui-ci dégageant beaucoup de fumée. Elle chasse aussi un ivrogne de sa cuisine. Il nous semble que dans ces régions reculées, les hommes boivent beaucoup .... trop !!
Nous buvons notre thé tout en restant à côté du poêle à bois ou de bouses de yak, suivant les quantités disponibles. Tout cela importe peu, c'est le résultat qui compte.


Pour souper : pizza au thon et soupe de poulet pour nous deux.
A 19h, nous sommes déjà au lit. il commence à faire bien froid, mais heureusement dans le duvet, ça va.

Temps de marche : 4h30

Aucun commentaire:

Publier un commentaire