lundi 19 novembre 2018

De Nunthala à Ringmu, puis Salleri et retour à Katmandou

Au petit matin, il fait déjà brumeux. Et cela restera ainsi pour le reste de la journée, à part quelques rares éclaircies au col Taksindu La.

Nous voilà partis pour une bonne grimpette de +/- 800 mètres. Le chemin n'est pas trop difficile, heureusement. Au bout de 2h30 de marche, nous arrivons au village de Taksindu où nous faisons un arrêt pour manger une soupe en face du monastère (qui semble fermé).
Reprise de notre ascension jusqu'au col que nous atteignons 1/2 heure plus tard. Nous nous arrêtons à l'unique lodge où nous avions dormi le 22/10. Tout en dégustant quelques frites, nous discutons avec un couple de californiens que nous avons déjà rencontré plusieurs fois les jours précédents. 

Nous entamons ensuite notre descente par un chemin terriblement abîmé par le creusement de la route. Ce n'est plus un chemin, c'est presque de l'à travers tout. 
Nous passons près d'un très vieux beau stupa qu'un bref rayon de soleil vient illuminer, juste pour la photo. Après une heure de ce mauvais chemin, nous sommes contents d'atteindre Ringmu, village rural assez étendu. Arrivés au croisement des chemins, nous nous arrêtons au lodge Numbur Vieux Cheese Factory. Quand nous demandons à notre hôtesse où se trouve cette cheese factory, elle nous répond que cette fabrique est loin dans la montagne, à 3 heures de marche. Bon, on achètera un morceau de fromage à notre hôtesse. 
Il fait drôlement froid et la dame du lodge allume le feu dans le poêle dès 15h. Nous resterons autour du poêle jusqu'au repas du soir, avec le chat gris de la maison sur les genoux.
Pour souper : pizza tomate fromage et spring roll vegetable.

Temps de marche : 4h15
Nunthala - Taksindu : 2h30
Taksindu - col Taksindu La : 1/2 h
Taksindu La- Ringmu : 1h15

Le 20/11

Il a bien gelé cette nuit et toute la végétation est recouverte de givre. A 7h40, nous entamons notre dernière journée de trek. Nous commençons à descendre par un sentier pour très rapidement se retrouver sur la route. En fait, l'ancien chemin est en contrebas, mais la route est plus facile et c'est presque tout le temps, de la descente. Pascale marchant à son aise, j’accélère le pas et bientôt, je ne la vois plus derrière moi. Pour une fois, je continue seul sur cette route facile qui traverse quelques hameaux. 

Après 3 heures de marche, je vois la piste d'aviation de Phaphlu, qui est hyper courte. 
Une dernière vue sur la vallée et les pointes de 2 sommets enneigés. Car ici, fini les montagnes, ce ne sont plus que de grosses collines râpées, avec de rares sapins. 

Pascale arrive 20 minutes plus tard.



 Je lui demande si elle veut une soupe ? et elle me répond : non ,je ne prendrai qu'un Coca. Puis, nous repartons à la recherche de taxi ou bus pour Katmandu. Comme nous ne trouvons rien qui nous convienne, nous descendons jusqu'à Salleri.



 Dans cette ville, nous trouvons rapidement un kiosque infos. Renseignement pris, le prix du bus est de 1100 NRS/pers alors que le prix du taxi collectif est de 1600 NRS /pers. Vu le peu de différence de prix, nous privilégions le taxi (plus rapide) que nous réservons pour demain matin. 
Par contre, pour trouver à se loger décemment, c'est plus problématique. Il n'y a que des "trous à rats". Finalement, nous choisissons un lodge un peu, mais vraiment un peu plus convenable que les autres, chez une petite dame. Après s'être installés, nous nous baladons dans la rue principale qui présente de nombreux shops. Parmi ceux-ci, beaucoup de magasins de vêtements présentant des contrefaçons. Mais ce qui nous surprend le plus, c'est la circulation dense de tracteurs et camions, à laquelle nous n'avions plus l'habitude.
Pour souper : momos à la viande.

Temps de marche : 3h40
Ringmo - Phaphlu : 3h20
Phaphlu - Salleri : 20 minutes

Le 21/11


3h15, le réveil sonne. Après nous être habillés et avoir fait les sacs, nous descendons doucement au rez-de-chaussée. La petite dame du lodge est déjà debout pour nous ouvrir les portes. 3h45 nous sommes devant l'agence de taxis, à attendre le 4X4. Nous partons avant 5 heures du matin pour 270 kilomètres. Pendant 4 heures, nous descendons la montagne par une bonne route, avec quelques nids de poule, en traversant plusieurs villages. Mais au croisement avec la route principale, c'est la cata, c'est pire que de la piste et nous sommes brinquebalés d'un côté à l'autre dans le véhicule. Heureusement, cela ne dure que quelques kilomètres. Ensuite, la route longeant la rivière, est bonne. Jusqu'aux embouteillages de Katmandu. Le chauffeur prend des raccourcis, notamment par l'arrière de l'aéroport, puis nous passons devant Bodnath que nous visiterons dans quelques jours. 
C'est vers 15h30 que notre chauffeur s'arrête à son stand. De là, nous prenons un taxi pour Thamel et c'est avec bonheur que nous retrouvons notre hôtel Mantra Home.
Au resto, ce soir, c'est steak frites légumes et bière.

Maintenant notre aventure est belle et bien finie. Nous avons difficile à croire que nous sommes allés jusque là.



Quels souvenirs !!!

Maintenant, quelques jours de repos à Katmandou, puis retour à la maison. Mais avant, il faudra encore acheter des tickets d'avion pour Bruxelles.

3 commentaires:

  1. Ayant lu le récit complet de ton trek dans le Solu Khumbu, je réalise que j'ai été bien plus chanceux que vous pour la météo. Sans doute faisait-il plus froid (eau toujours gelée le matin à partir de Namché), mais ciel généralement dégagé l'essentiel de la journée, lors de mon passage du 23/11 au 15/12/18 en Solu Khumbu.

    Je ne regrette donc pas d'avoir suivi les recommandations d'un forumiste sur TripAdvisor qui ne trekke au Népal que sur décembre - janvier.

    Fabrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je retiendrai le conseil pour l'année prochaine, même si ce sera cette fois 3 mois uniquement au Khumbu. Mais il me faudra bien ça, car je monte un circuit à couper le souffle. Au propre comme au figuré !!

      Supprimer
  2. Un peu de patience, ce sera, comme d'hab, sur le blog ;-)

    RépondreSupprimer