lundi 10 novembre 2003

En route pour Phongsali


LUNDI 10-11-2003 : Muang Sing – Luang Nam Tha – Oudomxay

7h : debout. Je vais jusqu’au marché faire quelques emplettes pour la journée.


7h45 : le pick-up démarre pour Luang Nam Tha. Il fait assez frais ce matin. Le gantois est aussi du voyage.
2 heures de trajet et nous voilà arrivés à la gare des bus de Nam Tha. Nous réservons directement nos billets et places pour le bus de 11h30 qui va à Oudomxay.








Pascale va à la banque changer des bath contre des kips, mais elle se trompe en donnant 200 bath au lieu de 2000 bath et elle repasse donc une deuxième fois à la caisse.
Midi : départ du bus pour 4 heures de trajet sur une route pas toujours en bon état. Heureusement car on se trouve à l’arrière du bus et ce ne sont pas les meilleurs places !!!
Il paraît qu’au 2/3 du trajet, il y a une route qui va vers le nord. J’aurais voulu la prendre car c’était un raccourci sur notre programme. Mais voilà, il n’y a pas de transport aujourd’hui sur cette voie-là.
16h : arrivée à Oudomxay, appelée aussi Muang Xai.
Nous sommes rompus !

Je choisis un guesthouse un peu plus chic (guesthouse Litavisa) avec salle de bain privée, savon, shampooing, w-c, airco, Internet, tout ça pour 6 USD (60.000 kips). Quel plaisir !  Envoi de 3 mails à tous.
Souper resto chinois. Il n’y a que ça dans la ville. Un suisse rentre à son tour dans le resto. Comme il est déjà un peu tard, la famille chinoise du resto est elle aussi attablée et notre suisse commande les mêmes plats que ceux présents sur la table des chinois. La femme un peu étonnée, lui demande : vraiment la même chose ? Notre suisse lui répond, oui j’aime manger local, puis vient s’assoir à notre table.
L’histoire se serait arrêtée là, mais voilà, lorsque les plats arrivent, le suisse se rend compte que les plats sont épicés à la chinoise. Gros éclat de rire (sauf lui) car maintenant, il doit manger puisqu’il aime manger local !!!!

20h : dodo.

 MARDI 11-11-2003 : Oudomxay ((Muang Xai) – Phongsali

6h30 : nous sommes déjà debout après une très bonne nuit.
7h : nous sommes à la gare des bus pour y retirer nos tickets pour Phongsali : étape de 263 km. Nous chargeons déjà les sacs sur le pick-up camionnette.
Petit déjeuner : soupe + thé à la menthe.
Discussion avec des français et des canadiens et le suisse. La francophonie est presque réunie !
8h : le pick-up démarre malgré le fait qu’il ne soit pas plein. Le suisse est du voyage également.
Durant 1h30, la route est enduite de macadam, un rêve. Mais après, c’est le cauchemar, adieu macadam, voilà la piste qui n’est plus que poussière jusqu’à Phongsali !!!!
12h : arrêt dîner dans un petit village.
Après avoir passé des heures à être secoués dans tous les sens, en se tenant à ce qu’on pouvait pour éviter de se fracasser le crâne ou se défoncer les fesses, nous arrivons vers 16h à Phongsali.
Nous avons mal partout : dos, reins, bras, …
Mais ce trajet nous a permis de découvrir des paysages formidables, des collines couvertes de jungle. Magnifique ! Hélas, les conditions de voyage étaient tellement mauvaises qu’il m’était impossible de prendre une seule photo nette.
Nous reprenons immédiatement un autre petit pick-up pour rejoindre le centre-ville. Heureusement, ce n’est que 10 minutes de route. Ouf, c’est fini pour aujourd’hui.
Comme d’habitude, c’est moi qui vais à la recherche d’une guesthouse et je disparais pendant plus d’une heure.
17h30 : Je suis enfin de retour, Pascale commençait à s’inquiéter. Tous les guesthouses que j’ai vus étaient innommables. Le seul que j’ai trouvé se trouve ‘au bout du monde’. C’est le Phoufa Hôtel, aussi appelé Sky Mountain Hôtel. Il s’agit d’une ancienne caserne, ayant servi aussi de consulat chinois avant de s’être reconverti en hôtel simple, mais propre.
Chambre avec salle de bain, wc, serviettes, savon.

Nous sommes crasseux et crevés. La douche s’impose.
Souper à l’hôtel : comme d’habitude, riz frits.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire