vendredi 28 novembre 2003

Les îles du Mékong

VENDREDI 28-11-2003 : Don Det

Un couple de belges néerlandophones (vus à Tadloo) déjeune en même temps que nous.
Balade jusqu’au sud de l’île (+/- ½ heure), 









Puis nous passons le pont de l’ancienne voie de chemin de fer, construit par les français, pour rejoindre l’île Don Khon.



Nous continuons notre balade jusqu’aux cascades et rapides Taat Somphamit. Impressionnant ! 


  
Nous voulons poursuivre le chemin de l’ancienne voie de chemin de fer. Mais nous nous trompons et devons faire demi-tour jusqu’au village principal Bam Khon.



Nous dînons dans un restaurant où le patron parle français. Il nous indique le bon chemin à suivre pour atteindre l’ancien débarcadère au sud de l’île Don Khon.
Là, nous avons vue sur les rivages du Cambodge. Hélas, nous n’avons plus assez de temps pour faire un tour au Cambodge.



Le retour est un peu plus dur pour nos pauvres pieds. Le chemin est empierré et la nature a parfois repris ses droits. Nous arrivons au guesthouse juste comme le soleil se couche.
La douche est la bienvenue. Souper au guesthouse.
C’est vendredi soir, et c’est la fête au village. Nous entendons les villageois, un peu ivres qui rentrent en bateau.

SAMEDI 29-11-2003 : Don Det

Beaucoup de vent cette nuit.
Lever tard.

Balade jusqu’au village principal de Don Khon.
Il paraît qu’il y a une course de bateau à 9h. Mais nous ne voyons que la fête foraine avec ses jeux et ses villageois déjà ou encore enivrés de la veille ! En retournant au guesthouse, nous voyons 2 bateaux à rames faisant les entraînements. En fait, les 2 bateaux représentent les 2 îles : Don Det et Don Khon.


Toujours sur le retour, nous voyons un petit attroupement d’une vingtaine des personnes. Il s’agit du cinéma local. Ils sont tous devant une télévision.


Nous ne bougeons plus de la guesthouse. Repos complet.

Le temps change, le ciel devient gris.

Nous soupons dans un resto au nord de l’île, car à notre guesthouse, il n’y a plus de poulet, ni de porc. 
Ce sera là que nous ouvrons notre bouteille de vin acheté à Vientiane. 
C’est la fin du voyage au Laos.


On rentrera à la guesthouse presque dans le noir, il n'y a que la lune qui est encore là pour nous éclairer.

DIMANCHE 30-11-2003 : Don Det – Thaïlande

Une longue journée nous attend.

6h : debout. Depuis notre terrasse, nous regardons pour la dernière fois le lever du soleil sur le Mékong. Grandiose.

6h30 : le petit bateau nous attend pour rejoindre Ban Nakasong. Le soleil se lève un peu plus et reluit sur le Mékong. Que c’est beau.
Une femme du guesthouse nous souhaite bon voyage en nous mettant 3 cordelettes au poignet. Un gri-gri pour arriver à bon port à Bruxelles.

7h30 : le bus démarre pour Paksee et arrive 2 heures plus tard à destination. Là, nous prenons un tuk-tuk pour aller à une autre gare de bus.


11h30 : le bus pour la Thaîlande démarre.

On quitte le Laos par Vang Tao (côté laotien) et Chong Mek (côté thaïlandais). 

Nous devons passer la frontière à pied, avec un passage obligatoire aux 2 douanes pour faire estampiller nos passeports. Comme d’habitude, il manque un papier. Ah, la paperasserie !


Avant de passer en Thaïlande, je voudrais citer un proverbe laotien.

Les vietnamiens plantent le riz, les cambodgiens le regardent pousser, les laotiens l’écoutent pousser.


Nous voilà en Thaïlande. Un couple accompagné d’une guide thaï nous propose de partager les frais de chauffeur, pour être conduits en pick-up jusqu’à Ubon Ratchathani. C’est plus cher que le bus (mais pas beaucoup) mais c’est certainement plus rapide.
Quelle différence avec le Laos ! 90 km de routes asphaltées et bien entretenues, avec des 4x4 rutilants et rapides.
Nous arrivons vers 15h à Uban Ratchathani qui est une ville sans intérêt. Nous réservons tout de suite 2 places pour le bus de nuit pour Bangkok.
Pour passer le temps, nous faisons un petit tour dans la ville. Au night market, il y a un alignement d’une vingtaine de roulottes – restos.
20h : le bus démarre pour Bangkok. Nous en avons pour 9 heures de route. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire