jeudi 11 novembre 2004

Visite de Bagan

JEUDI 11-11 Bagan

Nous en avons marre de ce guesthouse : pas de papier WC (il est payant !), pas d’eau chaude et quelqu’un a essayé par 2 fois d’entrer dans la chambre. Et quand Serge va réclamer, alors le papier WC est gratuit et il y a de l’eau chaude ! Nous faisons nos bagages et partons pour le guesthouse Shwe Na Di situé un peu plus loin. L’accueil y est vraiment super. Les chambres sont simples avec clim, la douche commune avec le pot à eau et toilettes communes à la turque.

Après avoir déposé nos sacs dans le nouvel hôtel, nous allons déjeuner d’une noodle-soup, à notre resto d’hier soir (toujours autant d’ail dans les aliments). L’instituteur voisin vient apporter les 2 vélos et puis nous quitte pour aller travailler au vieux Bagan.
8h : nous voilà pédalant sur la route vers Old Bagan. Le vélo est le meilleur moyen de se balader à son rythme entre les pagodes.
Bagan, c’est d’abord une ambiance. C’est vrai que la plaine est impressionnante, c’est un lieu magique. Les stupas et les pagodes émergent de partout : plus de 2000, paraît-il.



Nous visitons en premier lieu la pagode Ananda située à la lisière du Vieux Bagan, l’un des plus anciens et plus prestigieux temples de Bagan. L'extérieur est splendide, mais l'intérieur nous surprendra encore bien plus.
 


Nous atteignons ensuite la porte de l’enceinte de la ville, qui est l’ultime vestige de la ville : la porte de Sarabha.

Tout au long de la journée, ce sera une succession de visites de pagodes et de stupas qu’il faut à chaque fois visiter pieds nus. 


Des chemins de terre et de sable permettent d’accéder facilement aux sites. Bien qu’il y ait des cars à touristes (souvent français), ce n’est pas l’affluence, les visites se font à l’aise.








C’est dans l’après-midi que nous visitons les 2 plus beaux temples, selon notre avis : les pagodes Shwesandaw et Dhammayangyi. Nous grimpons en haut des 2 pagodes où le panorama est splendide sur la région et ses 2000 monuments. Nous nous amusons à repérer les pagodes déjà visitées et celles à visiter, à observer les hommes travaillant dans les champs avec leurs bœufs au pied de ces géants de briques. A côté de la pagode Shevesanaw se trouve un long bâtiment abritant un bouddha couché de 20 mètres de long. Imposant.












Peu à peu, les couleurs changent. Nous continuons notre route pour rentrer à notre aise à Nyang U. A l’entrée du village, nous nous arrêtons à la paya Shwezigon, très belle sous le coucher du soleil. Elle contiendrait un os frontal de Bouddha.





Nous rentrons et ramenons les vélos à l’instituteur et buvons une bière avec lui. Pour lui, c’est un vrai luxe car une bière coûte le dixième de son salaire d’instit !!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire