mercredi 10 novembre 2004

Descente en bateau de l'Irrawaddy jusqu'à Bagan

MERCREDI 10-11 Mandalay – Bagan en bateau  
                     
4h30 : debout
5h : le taxi est là pour nous conduire à l’embarcadère des bateaux pour Bagan.
Il s’agit d’un slow boat (bateau lent), le speed boat étant réservé uniquement aux touristes. Mais grâce à Hasem, nous avons pu nous procurer des places.



5h45 : le bateau démarre et c’est un vrai plaisir de se laisser glisser dans ce paysage plat.
Ici, la vie à bord est intéressante. Serge dit que c’est un vrai boat-people, avec beaucoup d’animation à bord. Les gens sont assis par terre sur leurs nattes et les moines sont dans la petite cabine à l’arrière du bateau. 






 Aux arrêts dans la campagne, les gens viennent  avec leurs chars à bœufs charger ou décharger le bateau. C'est un vrai spectacle (les perspicaces reconnaîtront Pascale accoudée à la rambarde du bateau).




Au cours du fil de l’eau et de ses escales, le bateau se vide peu à peu et bientôt il ne reste plus que quelques personnes et les vendeuses de fruits (vendeuses qui font aussi des massages).
Nous arrivons au débarcadère de Nyaug U vers 16h45 avec le coucher du soleil. La nuit tombe. 
Obligation est faite aux touristes de payer la taxe de 10 USD/personne permettant l’accès au site archéologique de Bagan pour la durée du séjour. Impossible d’éviter cette taxe qui va directement dans les caisses du gouvernement militaire.


   
Nous prenons un petit taxi pour aller au Pann Chery Guesthouse. Après la douche, nous trouvons un bon petit resto en face du guesthouse. Nous y faisons la connaissance de l’instituteur du vieux Bagan. Il nous propose ses propres vélos pour se balader demain. Pour nous, c’est OK et pour lui, cela lui rapportera un peu de sous.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire