lundi 15 novembre 2004

Dernière balade autour du lac et départ pour Kalaw

LUNDI 15-11 Nyaungshwe

Lever 7h. Petit déjeuner à la terrasse avec Claudio et 2 hollandais.
Aujourd’hui, c’est journée repos, avec petite balade dans le village et achat de cartes postales.
On va jusqu’au musée Shan, mais il est fermé. Nous rentrons à l’hôtel et nous nous installons à la terrasse pour écrire les cartes postales.
Dîner au resto d’à côté : 2 noodle soup. Petite sieste.
Cet hôtel (Bright hotel) est un vrai plaisir. Nous sommes à peine installés sur la terrasse qu’on vient nous servir du thé, sans que nous n’ayons rien demandé.

Serge va se faire masser tandis que je paresse à la terrasse.
Serge revient enchanté de son massage birman, plus dur que le thaïlandais. L’italien Claudio a aussi été se faire masser.

Nous allons manger à 3 au resto indien Snow Himalaya : très bon !
Pour les birmans, c’est la saison froide. Le soir, nous européens, nous sommes en t-shirt ou avec un petit gilet, mais la serveuse était avec une veste, un bonnet et des chaussettes. Heureusement que les birmans n’habitent pas chez nous.

22h au lit.

MARDI 16-11 Mang Thawk

Nous nous levons à 6h et prenons ensuite un petit déjeuner copieux à la terrasse.
6h40 : nous assistons au lever de soleil très rapide ainsi qu’au défilé des moines venant chercher leur nourriture à l’hôtel : on ne voit pas la fin de la file.
7h40 : nous louons des vélos à l’hôtel où nous disons adieu à Claudio.
Nous nous dirigeons vers la côte-est du lac et allons jusqu’à Mang Thawk. De nouveau, la route devient presque de la piste et est par endroits très difficile.
Nous arrivons vers 9h au village de Mang Thawk. C’est jour de marché et quelques femmes de l’ethnie pao, avec leurs vêtements noirs en 2 pièces et sur la tête, des serviettes éponges colorées et leurs joues badigeonnées de tanaka (poudre de bois jaune protégeant du soleil) proposent des fruits et légumes.




 Nous continuons vers le monastère de Maing Thauk. Cela grimpe et avec les vélos, cela n’est pas facile.
Nous arrivons à la pagode où nous avons un beau panorama sur le lac Inlé et les villages lacustres avoisinants. Une vieille femme nous invite à boire du thé et manger du pop-corn. Nous lui offrons une orange. Sont également présents 2 moines. Mais la conversation n’est pas très longue car ils ne parlent presque pas anglais.



 Après s’être promenés dans le monastère, nous reprenons nos vélos pour la descente vers le lac. Doucement, car les freins des vélos ne fonctionnent pas très bien.
Nous arrivons à l’hôtel vers 14h. 


MERCREDI 17-11 Kalaw

Aujourd’hui, nous quittons le lac Inlé et notre bonne adresse de guesthouse pour poursuivre notre voyage pour Kalaw.
7h : un taxi nous emmène jusque la gare ferroviaire de Shwenyaung, en compagnie d’un américain et d’une française. Nous réservons nos tickets pour Kalaw et montons dans le petit train.


8h10 : voilà le train qui s’ébranle. Cahin-caha, il avance doucement entre les collines verdoyantes pour monter en altitude jusque Kalaw à 1300m. Les paysages sont agréables et colorés.





Nous arrivons à 11 h à Kalaw, soit 3 heures de train pour +/- 70 km.
Nous rejoignons le Golden Kalaw In Guesthouse pour y déposer nos bagages.
Nous allons mangeons des nouilles sur le marché, puis allons boire une bière.
Kalaw est une ville sans prétention. Il n’y a pas grand-chose à visiter, à part 2 pagodes.
Nous rentrons à l’hôtel où nous retrouvons 2 françaises vues à Mandalay. Elles projettent de faire un trekking de 2 jours dans les environs avec un guide. Vu les explications, cela ne semble pas trop difficile et nous décidons de participer à ce trek.
Nous faisons les petits sacs pour partir 2 jours et prenons chacun 3 litres d’eau.
Le soir, au resto, nous prenons des plats plus élaborés et tous très succulents, notamment la salade de poulet : miam. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire