mardi 26 juin 2018

Se dégourdir les jambes dans le calme

Ce matin, ce n'est pas trop la forme pour Padmo. Elle n'a presque plus de voix, fait de la température et tousse tant qu'elle décide d'aller voir un médecin. Evidemment, dans ces régions reculées, un médecin ne se trouve pas à tous les coins de rue. Ici le plus proche est à Khaltse et la visite lui prendra au minimum la journée voire plus si elle n'a pas de chance avec les bus. Pour la rassurer, je lui dis que nous avons quelques réserves de nourriture avec nous et que nous saurons bien nous débrouiller. Soulagée de constater que nous allons pouvoir nous arranger, Padmo nous laisse donc la maison et s'en va se faire soigner.



Nous profitons de la journée pour aller faire un tour dans le hameau, où nous rencontrons bien évidemment quelques personnes, que nous commençons à bien connaître au fil des années.



Loin d'être livrés à nous même, nous sommes invités à plusieurs reprises à venir boire un thé.



 Après, nous montons jusqu'au gonpa pour faire un peu de méditation dans la petite salle de prières ..........




         .... Le silence du lieu apporte très vite la sérénité, qui elle-même vous conduit rapidement aux portes du bien-être de la méditation.


Nous allons ensuite nous promener en toute quiétude dans la deuxième partie du hameau et continuons dans une gorge, pas  celle qui nous conduit vers le Tar La,  car c'est une montagne tellement difficile à franchir qu'elle ne se fait généralement qu'une fois dans une vie !!!  Nous prenons donc la gorge qui part vers la gauche. Il tombe quelques gouttes, mais cela ne nous dérange pas. Après la grosse caillasse ,un chemin se dessine sur le bord de la gorge. Celle-ci commence à faire un angle droit où se profile un vieux chorten. 

Nous poursuivons ensuite par un beau chemin qui semble fréquemment utilisé. Je suppose que cette vallée nous conduit directement au très beau village de Mang-Gyu, sans devoir passer par un col au départ de Tar. Etant donné que la petite pluie est toujours présente, nous faisons demi tour.


De retour à la maison, Padmo n'est toujours pas rentrée, c'est donc moi que me met aux fourneaux pour préparer un petit quelque chose avant le repas du soir. Entre-temps, abele (le père de padmo) est rentré, il goûtera donc avec nous mes talents culinaires !!



Toute l'après midi, la pluie ne cessera de tomber et nous resterons à bouquiner dans la maison. 
Vers 18h, nous voyons Padmo dans le potager, elle est revenue de chez le médecin avec quelques médicaments qui devraient la remettre sur pied au plus vite. Mais pour l'heure, elle n'a pas trop le temps de penser à elle, car deux moines sont arrivés au gonpa pour faire une puja afin que les récoltes dans le hameau soient bonnes cette année. Comme c'est elle qui est chargée de leur préparer à manger, elle remplit un panier de légumes afin de faire un dal pour tout le monde.
Demain, nous quitterons Tar pour Lamayuru où nous voulons aller grimper sur le Moonland. Comme je l'ai déjà écrit dans d'autres passages de ce blog, Moonland est le nom donné à ce grand cirque désertique qui évoque un lac asséché. Mais pour cela, il faudra impérativement que la pluie cesse car le terrain n'est composé que de la glaise et donc très glissant lorsqu'il est humide. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire