jeudi 21 décembre 2017

Il n'est pas si facile d'imaginer une aventure à faire à deux

Lorsque je préparais un grand trek en solitaire, je ne me posais pas trop de questions, à savoir si ce ne serait pas trop long, trop difficile, trop isolé, si j'allais dormir chez l'habitant ou sous ma tente etc.......... Mais lorsqu'il faut imaginer un trek à faire à deux, qui plus est, avec son épouse, c'est toute autre chose. Il faut toujours garder en tête que ce que je prépare, doit faire plaisir au deux. Alors pour éviter tout malentendu dès la construction du projet, nous discutons beaucoup sur ce que l'un et l'autre voudrait faire et surtout, ne pas faire. A partir de là, il est déjà plus facile de tracer un circuit sur la carte.
Pour le Ladakh, la seule grande question qui reste en suspens, c'est de savoir si Pascale sera prête mentalement à affronter les cinq jours de trek de Zangla à Shade ?
Etant donné qu'elle ne sait pas trop répondre à cette question maintenant, je vais donc inclure ce trek dans le programme et sur place, on verra bien s'il a lieu de changer de tronçon pour rejoindre Shade. De plus, ce n'est pas le moment de me casser la tête, puisqu'une fois sur place, on constatera peut-être, comme moi cette année, qu'il y a trop d'eau pour envisager de faire ce tracé.
Aussi non, la préparation du circuit Ladakh, Zanskar, Lahaul et Spiti est presque achevée et je vais pouvoir le publier dans les tous prochains jours.
Je vous donne déjà les cartes et les lieux où nous passerons pour une visite ou un début de trek.  





Avec évidemment Shimla qui sonnera la fin de notre aventure . Il ne nous restera dès lors qu'à rentrer sur Delhi, avant de nous envoler vers Katmandou.


Pour ceux qui me suivent depuis plusieurs années, ils constateront qu'en ce qui concerne le circuit du Ladakh et Zanskar, c'est pratiquement le même que celui que j'ai fait ou projetais de faire l'année passée. La raison est simple, c'est que cela fait plus de cinq ans que Pascale n'est plus venue dans cette région et elle voudrait redécouvrir tout ça. Ce sera donc un véritable plaisir de partager ce circuit.
Pour le Lahaul et les différentes visites qui sont au programme,, ce sera une première pour nous deux, car là-bas, nous n'avons toujours fait que passer ou y rester dormir avant de continuer soit vers Manali ou Leh. Quand au Spiti, nous y sommes allés en 2010 mais cette fois, il y a plusieurs treks que nous n'avons pas fait à l'époque et que nous aimerions bien faire. 
L'aventure 2018 dans ces différentes régions tibétaines promet d'être un bon milésime.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire