vendredi 14 octobre 2016

Des nouvelles de mon délicat passage à gué de Tichit

Des nouvelles du Zanskar me sont arrivées par l’intermédiaire de mon ami Jean-Louis Taillefer. Comme toujours, les informations qu'il me donne peuvent être considérées comme des informations utiles et fiables

Voici ses propos  ....................... Je vois que tu n'es pas encore prêt pour des vacances devant la télé ! J'avais déjà mal aux jambes rien qu'en lisant ton programme ! !


Au commencement, tu ne seras pas en terre inconnue. Le Zanskar et Zangla-Shade, tu connais. Mais Zangla-Shade seul, ça doit paraître long !
J'ai vu que tu avais tracé droit de Karcha à Tongde, mais il n'y a pas de pont : il faut revenir à Pipiting (ou bien attendre le mois de février quand la rivière est gelée !).


A mon avis, pour savoir si Tichip se passe bien, il te faudra attendre la fin de l"hiver, car ça dépendra de la quantité de neige qui sera tombée. L'an dernier, tous les torrents étaient pleins car il avait beaucoup neigé. Cette année, il n'y a eu que très peu de neige et tous les torrents étaient à sec ou bien avec très peu d'eau. J'ai discuté avec des horsemen à Raru. Ils attendaient un groupe pour un trek vers Phuktal, Gotunta La et Brandy Nallah. Ils m'ont confirmé que la passerelle de Marshun avait été emportée quand le barrage a craqué, et que la Zara Chu se traversait facilement avec de l'eau aux genoux.

Donc : wait and see ! Et si je suis dans le coin, je ferais bien ce passage avec toi (avec plaisir Jean-Louis), mais ensuite je sortirai à la route. Je voudrais surtout rester plus longtemps au Spiti et au Lahaul, puis aller voir les nouveaux villages de la Nubra qui sont accessibles aux touristes depuis cette année.

Etant donné que tu n"auras pas de permis pour aller au Tsomo Riri. A Korzok, il te faudra éviter d'aller à l'entrée de la ville, car il y a un check-post à cet endroit, en plus de celui de Mahe et de celui de Upshi, mais ça c'est plus loin et tu connais.

La seule certitude pour le moment, c'est que le Chukzam (pont) de Normoche a bien été emporté. Dommage car ce pont de branchages avait été renforcé il y a seulement deux ans par les locaux et il se trouvait exactement entre Marshun et Kormoche (les locaux disent Kor...)  Donc je serai obligé de rester sur la rive droite de la Tsarap Chu jusqu'à l'affluent avec la Zara Chu et espérer que l'hiver ne soit pas trop rigoureux au Zanskar !

Les choses se mettent franchement bien en place. Je suis même en avance, puisque je ne pars que dans huit mois.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire