samedi 7 novembre 2009

Au pays des Khampas. VIII



Cette balade nous a permis de voir d'autres villages aux alentours et aussi de monter jusqu'au sommet d'une montagne avant de redescendre dans la vallée et retourner ainsi par l'autre versant à Tagong. Durant la balade, nous avons été invité par une vieille femme à rentrer chez elle afin d'y boire un thé au lait de yak et de manger la tsampa agrémentée de fromage, de beurre et de yaourt de la même origine animale.



 Après ce moment bien sympathique, nous poursuivons vers les hauts pâturages d'où nous avons une vue fantastique sur les plus hauts sommets de la région. 


   
















Le plus dur est maintenant fait, il ne nous reste plus qu'à redescendre pour retrouver notre hôtel où une douche bien chaude nous attend..
C'est sur cette balade que nous terminons notre séjour à Tagong. 

Nous allons maintenant commencer notre descente vers le lac Lugu, qui sera notre dernière étape avant de retrouver Kunming. Mais comme nous l'avons déjà dit, vu les impondérables du transport, le circuit peut être modifié à tout moment.
A bientôt, même si nous savons que vous attendez nos mails mais hélas pas de connexion internet. Elles ont été supprimées dans cette région depuis les derniers évènements politiques.

7 novembre


De Tagong à Sade

Bien oui c'est avec un peu de regret que nous avons quitté Tagong ce matin. C'est vrai que cette étape nous a vraiment beaucoup plus, que ce soit par son ambiance, sa population accueillante ou même son site qui nous offrait tous ces splendides paysages. Nous avons été comblés. Mais les meilleures choses ont une fin et c'est donc sur le coup de 8h30 que nous avons embarqué dans un véhicule pour rejoindre Xinduquiao qui se trouve sur la grande route qui va de Litang à Kangding.
Là, nous avons trouvé aussitôt un autre transport pour le village de Sade. Ici la route commence a ressembler fortement à celle que nous avions prise entre Doacheng et Litang. Rien d'étannant en soit puisque ces deux routes sont parallèles, mais distantes de 200km, et qu'elles traversent la même région.






A 12h30, nous sommes arrivés à Sade, qui est un tout petit village encastré dans une belle vallée profonde. Hélas plus aucun véhicule ne continue à descendre sur Jiulong et on nous dit qu'il va falloir dormir ici car le seul bus qui passe est prévu pour demain matin 10h.
Rien de grave, nous prenons une chambre dans un hôtel et nous faisons une balade sur un chemin qui longe la rivière. Le coin est sympa, il n'y a donc pas lieu de trop regretter cette halte forcée, même s'il est vrai que l'on aurait préféré continuer notre route.

8 novembre


Suite du circuit

Grasse matinée puisque le bus n'est que pour 10h. Cela fait du bien, il faut bien avouer que les occasions ont manqué de le faire durant ce voyage. Comme me le disait Pascale, elle est heureuse que nous n'avons pas été jusqu'à Serxü, le voyage aurait été trop chargé.
Sans aucun doute et de plus, nous aurions fait souvent les mêmes décors alors que maintenant le circuit est beaucoup plus varié. Nous pensons franchement que le choix a été judicieux.
A 9h, nous sommes à l'arrêt du bus. Nous ne sommes pas seuls, il y a encore 3 passagers qui feront le voyage avec nous.
9h45, le bus arrive et nous constatons qu'il ne reste que 3 places de libre. Le temps de déposer les sacs et les 3 autres voyageurs avaient déjà pris les places. On me donne un petit siège et je m'installe au milieu des rangées, alors que Pascale partage un siège avec une autre personne. Le problème est résolu, nous pouvons démarrer. Pour arriver à Jiulong, nous devons dans un premier temps, continuer dans la vallée encaissée, puis comme c'est de coutume, la route gravit un énième col depuis le début de notre voyage. Celui-ci est toutefois moins spectaculaire et peut-être un peu moins beau que les précédents. Une fois le col franchi, il faudra encore une bonne demi-heure pour arriver à destination.
Nouvel arrêt obligatoire car il n'y a plus de bus aujourd'hui pour continuer notre voyage. Heureusement, que nous avons le temps car à ce rythme-là, je pense bien que nous aurions raté l'avion du retour. Avant de s'installer à l'hôtel, nous réservons nos places pour le bus de demain, qui nous conduira directement à Xichang. De là, nous ne savons pas encore trop ce que nous allons faire, puisque nous avons 2 solutions. La première est d'aller directement au lac Lugu, la deuxième est de retourner au Yunnan pour visiter la ville de Dali. Le choix est difficile, mais la nuit porte conseil, on verra demain.
A peine installés à l'hôtel, je regarde par la fenêtre. Une voiture de police passe juste à ce moment-là et l'un des policiers me remarque. Aussitôt, le véhicule s'immobilise et quelques secondes après, on frappe à notre porte. Nous ouvrons et 2 policiers se présentent pour une série de questions et vérification de nos passeports. Les 2 ploucs de service ne comprennent pas trop nos documents et font appel à un officier parlant un peu l'anglais. Le 3ème larron arrive, nouvelle série de questions et il nous demande même de lui présenter nos tickets de bus pour savoir quand nous allons quitter la ville. Tout cela ne suffit pas, il nous demande des photocopies de nos passeports et visas. Sur ce, un 4ème policier arrive et un attroupement commence à se former devant l'hôtel, par la curiosité des gens. Les policiers s'en vont au commissariat emportant avec eux nos photocopies, heureusement pas nos passeports, et les réponses à leurs questions.
Depuis, nous ne les avons plus revus et nous supposons qu'il s'agit d'un excès de zèle de leur part ou que d'autres évènements politiques se préparent dans la région. Question sans réponse, mais ce ne serait pas étonnant, car depuis quelques jours, nous avons constaté de nombreux mouvements de troupes. Nous espérons que la fin des vacances ne sera pas perturbée. Vive la Chine !!!

Le voyage dans le pays des Khampas se termine ici, nous rejoignons le Yunnan où ce sera vraiment la fin du voyage avec le retour à Dali et Kunnming




16 novembre

 Kunming - Hong-Kong – Londres - Bruxelles


Altitude : 1.900m

Plus de température.
Lever : 8h. Faire les sacs.
Petit déjeuner au buffet de l'hôtel.
Je vais jusqu'à l'agence Bank of India pour revendre nos yuans, mais le responsable euro n'est pas, il faut revenir lundi (ça va pas non, nous, on sera plus là !)
11h30 : taxi jusqu'à l'aéroport.
15h20 : l'avion décolle pour Hong-Kong. J'ai une quinte de toux et les masques apparaissent.
C'est avec soulagement que 2 heures plus tard, nous arrivons à Hong-Kong à 17h30 (heure locale). Il douche sur la ville.
Nous patientons jusqu'à l'embarquement suivant prévu à 23h55 pour Londres, en mangeant des noodle soup et en buvant un citron chaud au miel, mais aussi en mangeant des frites !!!
L'avion est en retard.


En 12 heures de vol, nous rallions Londres. Cette fois-ci, la nourriture de la Cathay est décevante, on avait été habitués à meilleur.
5h du mat, nous atterrissons à Londres-Heathrow. Changement de terminal du 3 au 5, avec la navette. Retrait des cartes d'embarquement pour notre dernier vol Londres-Bruxelles.
Celui-ci a un peu de retard et nous arrivons à Bruxelles vers 11h. Taxi jusqu'à la maison.

FIN.



Total transports :

85 heures de bus, minibus et camion.
15 heures 15 de vol retour Kunming-Bruxelles, sans compter les escales.

  
Ce que nous n’avons pas aimé :

§  les crachats des chinois en tous lieux. Un problème très audible.
§  Les chinois qui jettent leurs papiers et détritus par terre.
§  Les chinois qui fument en tous lieux, même si c'est interdit.
§  la saleté des hôtels et restaurants.
§  les toilettes publiques collectives dans les villes et aéroports.
§  l'état des routes très inégal, parfois même en très piteux état.
§  les prix exorbitants demandés par certains chauffeurs de minibus.
§  La pollution et les embouteillages des grandes villes.

Ce que nous avons aimé :

§  la gentillesse et les sourires des tibétains.
§  les momos et la nourriture chinoise.
§  la sérénité des monastères.
§  les couvertures chauffantes.
§  le sentiment de sécurité, car peu de criminalité.
§  la beauté des paysages montagneux.  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire