dimanche 9 novembre 2008

Suite de la visite de Katmandou

DIMANCHE 09-11-2008 : Kathmandou

Lever 6h30 pour aller découvrir Durbar Square tôt le matin. Il y règne une ambiance religieuse  impressionnante. Les gens vont faire leurs dévotions et offrandes avant d’aller travailler. 







Nous retournons aux mêmes bouis-bouis qu’hier pour acheter des beignets et y boire un thé.
Nous avions prévu d’aller à Patan aujourd’hui, mais comme nous sommes restés plus longtemps à Durbar Square, nous modifions notre programme et restons dans la ville.
Nous nous perdons dans les ruelles, les placettes, les cours et arrière-cours de Kathmandou pour y découvrir les temples cachés de la ville. Heureux choix car cela nous a permis de faire de belles découvertes.








Retour à l’hôtel vers 14h pour compléter notre blog et prendre une douche chaude.
Nous allons boire un verre à la terrasse du Kumeri bar où nous mangeons également un riz frit. Vers 16h, nous essayons d’envoyer nos premières photos via le blog, mais les connexions sont trop lentes et c’est NIET.
Souper au resto de l’hôtel : noodles eegs pur moi et riz frit au poulet pour Serge.
Petite balade digestive à Durbar Square.



LUNDI 10-11-2008 : Patan - Bungamati - Khokana

Lever 6h. Nous marchons dans les rues tranquilles de la vieille ville à la recherche du bus pour Patan. Celui que nous prenons nous crée un peu de frayeur car il retourne à la station des bus Ratna Park. Mais c’est OK, nous sommes dans le bon.

A 7h, nous arrivons à la station de bus de Patan. Nous visitons le Durbar Square où la concentration des temples hindouistes constitue le plus fabuleux ensemble d’architecture newar du Népal. A cette heure matinale, les couleurs sont jolies et il n’y a pas encore de vérificateurs de tickets. En effet, normalement, en tant que touristes, nous devons nous acquitter d’une taxe supposée de 2000 Rs (= 20 EUR) par personne et par jour de visite du Durbar Square, mais qui en réalité est de 200 RS (= 2 EUR). L’endroit est superbe avec tous ces temples aux origines diverses.





Nous allons ensuite manger des beignets accompagnés d’un thé.


Nous parcourons ensuite la ville de Patan par la promenade pédestre, avec une succession de ruelles, places, cours, temples hindous et bouddhistes, le plus beau étant le temple d’or. (Entrée 200 RS par personne). Ce sont souvent aussi des espaces de vie commune, où les femmes se retrouvent et effectuent les tâches quotidiennes, que les enfants jouent, que les vieillards somnolent au soleil et que les hommes parlent des affaires de la communauté.





 Vers 12h, nous quittons Patan et prenons un bus pour Bungamati, village newar classique datant du 16e s, situé à 5 km de Patan, perché sur un éperon rocheux dominant la Bagmati. Quand nous arrivons, c’est l’heure du battage du riz sur les places du village et comme souvent, ce sont les femmes qui, pieds nus, remuent les fagots ou les secouent. Nous faisons le tour du village, visitons 2 temples, faisons les ateliers d’ébénisterie à la recherche d’un petit Ganesh. Ces artisans ébénistes sont renommés dans toute la vallée de Kathmandou.




















Nous sommes invités par une famille à goûter à un dessert fait de quartiers d’oranges défaits, de pili-pili, de café moulu grossièrement et de fenouil grec. Délicieux.

Nous poursuivons notre chemin jusqu’au village de Khokana où nous achetons un petit éléphant en bois. Ce 2ème village nous séduit moins que le précédent malgré qu’il conserve de nombreux aspects de la vie newar traditionnelle.










 Serge veut faire des photos de champs en terrasse que nous avions remarqué plus tôt quand nous étions dans le bus en venant de Patan. Nous marchons donc le long de la route pour retrouver la route principale. Mais notre route étant un raccourci, il n’y a presque plus de champ en terrasse en vue. Tant pis pour les photos.
Nous reprenons un bus pour Patan où là, nous attrapons un autre bus pour Kathmandou.

Douche, internet et souper au resto de l’hôtel.

Texte de Tripinette

Aucun commentaire:

Publier un commentaire