lundi 14 mai 2001

Bangkok, Chiang Mai, Chiang Rai & le triangle d'Or

Récits de voyage en Thaïlande du dimanche 13 mai 2001 au lundi 04 juin 2001

LUNDI 14-05-2001 : Bruxelles – Bangkok

Bruxelles - Bangkok via Vienne. Les hôtesses de Lauda Air sont très attentionnées et la nourriture est très bonne. Oui, le service est très bon.
Au dossier des sièges placés devant nous, se trouvent des petits écrans.
2 caméras, l’une à l’avant de l’avion, l’autre en dessous, retransmettent sur les écrans les paysages que nous survolons. Magnifique, quand il n’y a pas de nuages.
Petit déjeuner copieux : omelette + jambon + salade de fruits frais et boissons à volonté.
L’avion tourne 2 ou 3 fois au-dessus de Bangkok, car il y a embouteillage. Puis, tout à coup, il plonge vers la terre.
Arrivée à Bangkok à l’heure prévue 14h35 et il fait 35 °c.
Vu le peu de monde dans l’avion, nous passons l’émigration rapidement. Malgré cela, nos bagages attendent déjà à côté du tapis roulant. Encore la douane, mais ils ne posent pas de question. Nous sortons de l’aéroport. 

Quelle bouffée de chaleur ! Le climat est tropical, mais en plus c'est le début de la saison des pluies, càd temps ensoleillé avec des gros orages imprévisibles.

Taxi avec airco jusque l’appart situé Sukhumvit 59 (ha sip kao) de nos amis Jean-Pol et Patty.
Souper resto « Sea Food Market et Restaurant », 89 Sukhumvit road, soi 24.
C’est une superette où on achète son poisson et ses légumes (poulet pour moi). Nous passons à la caisse, puis nous nous installons au jardin de la partie resto. Tandis que les cuistots cuisent ce que nous avons acheté. C'est tellement succulent que Serge s’empiffre.
Dodo vers 1h du mat.

Nous passerons 5 jours relax à visiter Bangkok.

Visite de grand palais.

"Ici, je signale que j'ai remis les mêmes photos que lors de nos visites après le Laos".




















Visite du Bouddha couché




Nous réservons auprès d'une agence de voyages, nos billets pour Chiang Mai avec un départ prévu pour lundi prochain.

LUNDI 21-05-2001 : Bangkok – Chiang Mai

8h : debout, nous ne prenons qu'un sac avec nous.
12h : taxi jusque l’agence de voyages.
12h30 : le gars de l’agence nous conduit à l’aéroport.
14h15 : envol pour Chiang Mai.
1h10 de vol et nous voilà arrivés. Il fait chaud, mais c’est moins pollué, donc plus respirable qu'à Bangkok.
Taxi jusqu’au centre-ville. Le premier guesthouse (en bois) est complet. Nous tournons un peu et trouvons un guesthouse tenu par un hollandais. La chambre est simple, mais propre. Douche et wc séparé.
Nous allons manger dans un boui-boui : soupe au poulet très piquante. On en pleure !
Balade dans la ville, puis retour à la guesthouse.
Avant notre départ pour la Thaïlande, nos amis, Josée et Philippe, nous avaient envoyé une photo à remettre à une guide thaïe, habitant Chiang Mai.
Nous partons à sa recherche. Nous marchons quelques kilomètres dans les faubourgs de Chiang Mai, en demandant plusieurs fois notre chemin. Il fait déjà nuit.
Un jeune couple (frère et sœur) nous aide en téléphonant à cette guide. Le frère de celle-ci vient nous chercher en voiture. Heureusement car ce n’est pas tout près.
Mission accomplie : nous remettons la photo à la guide, qui est là avec sa famille ! Elle nous offre coca et bananes (un régiment). Son frère et elle nous raccompagnent au guesthouse.
22h : au lit.

MARDI 22-05-2001 : Chiang Mai – Chiang Rai

Nous nous levons à 7h30. Nous ne nous lavons pas car on n’a pas trop confiance dans la propreté de la douche commune.
Petit déjeuner avec une soupe dans une gargote de rue.
Nous nous baladons jusqu’à 9h30.
Retour à l’hôtel où nous attend la guide d’hier soir. Elle s’appelle Jongdee Tasuba. Elle nous conduit à la gare d’autobus pour Chiang Rai où il nous faut attendre plus d’une heure.
11h25 : le bus climatisé démarre. Nous nous endormons.
Arrivée à Chiang Rai à 14h25 où il pleut (orages).
Nous allons au guesthouse Mae Hong Son. L’endroit est chouette, à l’écart de la ville et du bruit. Petite chambre avec douche et wc.
Nous passons au centre info-tourisme pour obtenir une carte de la région.
Resto : on reçoit le potage de légumes en même temps que le plat (riz sauté au poulet/porc).
Petite balade.

18h : le marché de nuit n’est pas encore ouvert. Retour à l’hôtel.

MERCREDI 23-05-2001 : les environs de Chiang Rai

Après le petit déjeuner, nous louons une motocyclette Honda 100cc. Nous partons vers 10h, direction Mae Chan. Nous demandons notre chemin à un policier pour la route à suivre direction Mae Salong : route (1130) verdoyante.
Mae Salong (ancien centre important du trafic de l’opium) : beaucoup de chinois dans ce village, temple flambant neuf.
Dîner thaï dans un resto chinois.
Nous reprenons la moto et allons vers Mae Fahluang. La route est en travaux.
Il commence à pleuvoir. Nous tombons de moto : pas de mal heureusement !
Nous nous réfugions de la pluie sous une bâche, auprès d’ouvriers réparant la route.
Enfin, la pluie s’arrête de tomber.
Nous décidons de rentrer à Chiang Rai. Sur la route de retour, il recommence à pleuvoir. Nous sommes trempés jusqu’aux os quand nous arrivons au guesthouse. Douche chaude.

JEUDI 24-05-2001 : Chiang Rai - Mae Sai – Sop Ruak - Chiang Saen

Lever 6h15.

Après la douche et avoir fait un petit sac à dos, nous voilà partis pour un circuit de 2 jours.
Nous laissons le plus gros de nos affaires dans la chambre.
Nous reprenons la route A1 et repassons à Mae Chan pour prendre la route 1130, puis la 1149 pour arriver au Doi Tung Royal Villa. Nous en visitons les jardins, pas mal, sans plus. La villa est en-dehors des jardins, mais nous ne la visitons pas.
Nous reprenons la route et tournons un peu pour trouver le Phra That  Doi Tung. Cela grimpe pas mal et la mobylette a du mal à suivre. Belles vues sur la région.







Nous mangeons un petit bout au bord de la route.
Avant d’arriver à ce temple, il y a un escalier monumental gardé par des dragons et un chemin le long duquel il y a une impressionnante collections de cloches !
Nombreuses sculptures d’éléphants sur le temple.
Et il n’y a que 2 autres touristes sur le site.
Au temple, il y a beaucoup de brume et de nuages.
Dans la contrée environnante, nous nous arrêtons dans plusieurs villages Akha : les gens y sont très gentils et souriants.








Nous continuons notre route vers Mae Sai. C’est plus que vallonné. Région très belle parfois brumeuse.





Par 2 fois, nous nous faisons arrêter par des barrages de l’armée. La 2ème fois, ils vérifient mon passeport et fouillent notre sac. Comme ils n’ont rien à nous reprocher, ils nous conseillent de mettre nos casques.

Avant d’arriver à Mae Sai, nous voyons le Khum-Nam Nang Son, rocher naturel ayant une forme féminine ?
Mae Sai est la ville la plus septentrionale de la Thaïlande, aux nombreux commerces. Nous allons jusqu’au pont de la rivière Mae Sai qui sépare la Thaïlande du Myanmar.
Arrêt boissons à la frontière. Un gosse nage dans la rivière-frontière.
Nous nous baladons à moto dans Mae Sai et allons voir le temple Wat Doi Wao, situé au sommet d’une colline d’où on découvre un beau panorama sur le Myanmar et la ville.








Nous prenons la route (1290) pour le Triangle d’Or. La route est agréable, traversant des paysages plats et paisibles. Cela nous change des routes pentues d’avant Mae Sai.





Nous arrivons à Sop Ruak ou Triangle d’Or. Ici, s’opère la jonction de la rivière Mae Nam Ruak et le Mékong. On a une perspective sur les 3 pays, Thaïlande, Myanmar et Laos. Magnifique. Impressionnant. Le fleuve a 2 couleurs.






Le village en lui-même n’est qu’une succession de petits commerces.
En haut du village, 2 temples et belvédère. 
Nous nous arrêtons à la Maison de l’Opium, petit musée intéressant. Achat de pipes à opiums et de cartes postales.



Nous reprenons la route en longeant le Mékong, pour arriver à Chiang Saen (à 35km de Mae Sai).
Nous trouvons un guesthouse. L’endroit est chouette, situé en face du Mékong. Mais l’hôtelière n’est pas très sympa.
Nous ne prenons pas le temps de prendre une douche, car c’est bientôt le coucher du soleil sur le Mékong et nous voulons prendre quelques photos.




Retour à la guesthouse pour la douche. Nous allons manger dans un petit resto à 1 km du gueshouse, tenu par des vieux et situé entre 2 bars karaoké (chinois et thaï). D’abord, on va au bar chinois (resto renseigné par le Routard), mais bien vite, on comprend qu'on s’est trompé et que c’est une boîte de nuit.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire