dimanche 31 mai 2015

La situation au Ladakh aujourd'hui

Je viens de recevoir des nouvelles du Ladakh d'un copain (Christian) qui est à Srinagar et qui se dirige vers le Zanskar.

.............. Bonjour Serge,


Je suis arrivé aujourd'hui à Srinagar. Et je suis heureux de fuir la chaleur de Delhi. Lorsque je suis arrivé hier soir, il faisait encore 37°c à 23h!
Ici, à Srinagar, je peux constater l'ampleur de l'innondation de septembre dernier. Ici, ils n'ont jamais vu une montée des eaux pareille. A la guesthouse où je réside, la John friend GH, qui est au bord du lac et près de Dal Gate, on peut voir la marque du niveau des eaux, qui atteignaient le premier étage!!! 
Incroyable.

J'ai retrouvé ici à Srinagar, la personne de Padum que je connais. Il tient la Spirit of Zanskar travelling agency. Nous partons demain pour Kargil. Mais il m'annonce qu'il a bien neigé la semaine dernière et que la route Kargil/Padum est fermée. Il pense ou espère qu'elle ouvrira dans 2 jours. Mais rien n'est sûr. 

Il m'a parlé des dégâts dans le Zanskar. 
Le pont de Padum à Karsha n'a pas été touché.
Celui de Pipiting, a été rafistolé. Mais pour les piétons uniquement. ( je confiremai sur place)
Vers Pishu, plus de pont, donc impossible d'aller de Zangla à Pishu.
De Padum à Phuktal, seul un pont a tenu : celui de Pibcha ( près de Bardan)
Celui de Purne a été rapidement réparé, celui de Phuktal aussi.
Des portions de la route qui partait de Padum à Phuktal ont été emportées. 
Les jeeps ne peuvent aller que jusqu'à Reru. Après, comme avant, c'est à pied jusqu'à Phuktal. 
On marche par la rive droite de la Tsarap.
De l'autre côté de la rive, les villages sont isolés. 
Pour se rendre à Ichar, on traverse à Pibsha, puis il me dit qu'il faut emprunter un chemin très difficile. 
A Phuktal, seule l'école a été emportée. La guesthouse est bien là.
Heureusement. Vu là où elle est perchée, c'était incroyable. 

Voici un premier point. 
Je pourrais en dire plus dans quelques jours, si la route est ouverte!!!!!!


Merci à toi Christian pour ces précieuses informations.

Serge

Aucun commentaire:

Publier un commentaire